le Samedi 3 Décembre 2022
le Jeudi 27 octobre 2022 14:11 Sports

Les Hawks toujours intraitables à domicile

Les Hawks ont réussi un doublé victorieux au Complexe sportif Robert Hartley (CSRH) de Hawkesbury. Le « Flock » a d’abord vaincu les Canadians de Carleton Place par la marque de 6 à 5, le 21 octobre, et a enchainé avec un gain de 3 à 2 face aux 73’s de Kemptville, le jour suivant, portant ainsi leur fiche à 5-0-0, « à la maison », cette saison.

« Je trouve que notre jeu est plus structuré sur la route pour être bien honnête […], je n’avais même pas pensé à ça, mais je trouve que notre jeu est assez constant et les gars comprennent ce qu’on demande d’eux », a confié l’entraineur-chef des Hawks, Charles Lavigne, après la victoire de vendredi face aux Canadians.

Au-delà de cette séquence parfaite de cinq matchs à domicile, ces deux victoires ont aussi doublé la séquence de victoires de son équipe, ayant maintenant remporté ses quatre dernières rencontres.

Début de match explosif contre Carleton Place

Initialement, rien n’indiquait que les séquences des Hawks allaient se poursuivre vendredi puisque ce sont les Canadians qui ont marqué les trois premiers buts.

Heureusement pour le « Flock », Bradley Horner (1er) et Thomas Beaudoin (1er) ont su ramener les Hawks dans le match. Trente-huit secondes après le but de Beaudoin, Loïc Prud’homme (2e) a toutefois redonné une avance de deux buts aux visiteurs. Une avance que Nathan Gagné (4e) n’a mis que 34 secondes à réduire, pour ainsi porter le score à 4 à 3, et ce, après seulement 10 : 09 de jeu.

Impasse après deux périodes

Après avoir vu sept buts se faire marquer en un peu plus de 10 minutes, les quelques centaines de spectateurs rassemblés au CSRH, ont eu droit à une accalmie dans les 20 minutes suivantes.

En début de deuxième période, les Canadians ont obtenu une opportunité en or de ramener l’écart à deux buts, mais Matteo Disipasio, s’élançant pour un tir de punition, fut incapable de déjouer le gardien de Saint-Eugène, Dimitri Pelekos.

Avec 5 :47 à faire en deuxième, Alex Fournier (4e) parviendra à compléter la remontée des Hawks et ainsi porter le score à 4-4. Moins d’une minute plus tard, Jakson Kirk (6e) parviendra même à donner une première avance aux locaux, mais cette avance ne sera qu’éphémère puisque Dylan Pollock (4e) parviendra à créer l’égalité avant la fin du deuxième tiers.

Les Hawks résistent en troisième

C’est avec 12 : 03 à faire au match que le Texan Aiden Stubbings (2e) inscrira le dernier but du match, et donc, le but de la victoire. La suite du match ne sera pas moins intéressante pour autant.

Avec moins de deux minutes à faire au match, le défenseur des Canadians Brandon Walker a mis l’attaquant des Hawks Rémi Gagné en échec derrière le filet de Carleton Place. Son frère, Nathan Gagné, n’était pas loin sur la glace et n’a ensuite pas mis de temps à rendre visite à Walker. Conclusion : Gagné s’est battu « tout seul » et s’est vu recevoir 17 minutes de punition d’un seul coup.

Peu de temps après, profitant de cet avantage numérique doublé par le retrait de leur gardien, les Canadians ont bien cru créer l’égalité dans les dernières secondes du match, mais l’arbitre a immédiatement refusé le but puisque c’est à cause d’un patin que la rondelle avait atteint le fond du filet.

Ainsi, malgré les vives protestations du banc de Carleton Place, les Hawks tiendront le coup et l’emporteront 6 à 5.

« Ce qui est intéressant, c’est qu’on a vraiment commencé flat, puis on est revenu, ce qui est une bonne leçon que le match n’est jamais fini », a affirmé Charles Lavigne en qualifiant le match « d’un peu tout croche ».

Les 73’s bombardés à Hawkesbury

Ne bénéficiant d’aucun jour de repos, les Hawks étaient de retour sur la glace du CSRH dès le soir suivant, pour leur premier duel cette saison face aux 73’s de Kemptville.

Après avoir été « opportunistes » face aux Canadians, les Hawks ont cette fois créé leurs propres chances, et ce, en grand nombre contre les 73’s.

Cela a toutefois pris une demi-période de prolongation et plus de 50 tirs au filet de Jacob Biron pour que Noah Leightman (1er) et Hawkesbury viennent à bout de Kemptville par la marque de 3 à 2.

« C’est sûr que le support de la foule, c’est super […] et  si on ne lâche pas de bien jouer à la maison, on va amener de plus en plus de monde au match », a lancé Félix Sauvé, capitaine des Hawks et auteur de deux points à chacun des deux matchs.

Une équipe unie

D’ailleurs, selon le nouveau capitaine du « Flock », c’est notamment parce que l’équipe est unie dans le vestiaire et en dehors qu’elle commence à trouver son rythme sur la glace.

« L’équipe est super proche […], on est une dizaine à aller souper les jeudis soir avant les matchs ou à jouer au ping-pong le soir. On s’entend tous bien, alors c’est juste vraiment important de garder les 23-24 gars ensemble », a lancé le natif d’Alexandria, « honoré » de porter le C sur son chandail.

Plus encore, l’un de ses assistants-capitaine, Jérémy Tremblay, ajoute qu’il est essentiel pour les vétérans comme Félix Sauvé, Jakson Kirk et lui de donner l’exemple au reste de l’équipe.

« Tu prends beaucoup de maturité en un an, alors c’est sûr que quand t’es junior, avoir 20 ans, ça vient avec des choses importantes », indique le Québécois natif d’Orford, au centre d’un trio, allié de Jakson Kirk et Landon Brownlee, qui fait la pluie et le beau temps depuis le début de la saison.

Avec une fiche de 7-3-2, les Hawks sont maintenant au  3e rang de la division Yzerman. Dès le 28 octobre, ils tenteront ainsi de poursuivre leur ascension, dans un match qui les opposera aux Colts de Cornwall, au CSRH de Hawkesbury.

Pour plus de photos du match, rendez-vous sur la page Facebook du Régional.