le Jeudi 8 Décembre 2022
le Mardi 12 octobre 2021 16:37 Société

Abrinord plante 8000 arbres dans le secteur de la baie de Carillon

L’organisme de bassin versant de la rivière du Nord, Abrinord, a annoncé la plantation de 8000 arbres dans le secteur de la baie de Carillon de St-André-d’Argenteuil. Secteur durement touché lors des inondations de 2017 et 2019, cette plantation permettra de reboiser pas moins de 30 terrains laissés vacants suite à la démolition des bâtiments qui se trouvaient dessus.

Abrinord est très impliqué dans le secteur de la baie de Carillon depuis quelques années, notamment en ayant tenu pas moins de trois corvées de nettoyage des berges au cours des derniers mois. Un projet de protection des forêts au nord de la route 344 et, donc, au nord du secteur est aussi à l’étude ainsi que l’ajout de 25 nichoirs, en collaboration avec Développement ornithologique Argenteuil.

Dans le cas de la plantation de ces 8000 arbres, celle-ci ciblait 30 des 35 terrains laissés vacants dans ce secteur depuis la démolition des bâtiments qui s’y trouvaient suite aux inondations de 2017 et 2019. Selon Abrinord, la rétention de l’eau et des sédiments lors de précipitations abondantes, la filtration de l’eau qui s’écoule vers la baie, la séquestration de carbone et donc l’atténuation des changements climatiques, la création d’habitats pour la faune et de zones de fraîcheur pour l’eau et les autres milieux sont au nombre des bienfaits qui seront retirés de ce projet.

«Ce projet s’inscrit dans un projet de plus longue haleine pour les communautés résilientes de la baie de Carillon, a expliqué André Goulet, cofondateur de l’Institut des territoires. La plantation aura des effets bénéfiques sur la résilience des milieux et sur l’écosystème. C’est un milieu de vie et une façon de prévenir les changements climatiques. Ce qui est beau, c’est que c’est une plantation socio-écologique.»

En effet, le 18 septembre, le public était invité à participer à cette plantation. Ce sont 6600 arbres sur les 8000 qui ont été plantés uniquement lors de cette journée. Les autres l’ont été dans les jours suivants. Une trentaine de personnes ont participé à cette journée, dont huit qui sont des résidents du secteur visé.

D’ailleurs, ces derniers avaient été consultés quant à savoir ce qu’il adviendrait des terrains qui ont été remis à la municipalité. «On a adapté la plantation selon les besoins et objectifs des résidents. Cela a permis de ramener les discussions vers des besoins communs», a indiqué le maire de la municipalité, Marc-Olivier Labelle.

Selon lui, une remise en valeur par la municipalité des terrains ciblés sera faite. Des tables et des bancs faits à partir d’arbres coupés ailleurs sur le territoire du bassin versant de la rivière du Nord ont d’ailleurs été offerts par Waste Management pour favoriser l’accès au public.

Parmi les arbres plantés, on notera des chênes, des érables, des pins et des caryers, entre autres. Sur les terrains qui n’ont pas fait l’objet d’un reboisement, un ensemencement avec herbacés, des arbustes et des fleurs a été privilégié.

Il est à noter que cette plantation est la deuxième à se tenir dans ce secteur alors qu’en 2019, mille autres arbres avaient aussi été plantés.

Pour en savoir plus sur Abrinord, visitez le www.abrinord.ca.