le Samedi 3 Décembre 2022
le Mardi 12 janvier 2021 15:03 Lachute

Un jeu dangereux mène à un décès. Happé par une motoneige en tombant d’un traîneau

Un jeune homme de 19 ans est décédé dans la soirée du 9 janvier alors qu’il a été happé par une motoneige après avoir chuté d’un traîneau destiné à la glissade tiré par un autre de ces véhicules.

Vers 22h15 le soir du 9 janvier, les services d’urgence ont été appelés sur un terrain privé de la route 327, dans le secteur nord-est de Grenville-sur-la-Rouge, pour une collision impliquant une motoneige.

Selon la Sûreté du Québec, la victime de 19 ans prenait place à bord d’un de ces traîneaux à trois skis destinés à la glissade. Au lieu de glisser sur une pente, celui-ci était plutôt tracté par une motoneige à l’aide d’une corde. Une autre motoneige suivait ce duo.

La victime aurait chuté de ce traîneau pour être heurté par la motoneige qui suivait. Transporté à l’hôpital, son décès y a été constaté.

Les conducteurs des deux motoneiges, des jeunes de 16 et 17 ans, ont été rencontrés par les enquêteurs. L’enquête se poursuit et pourrait mener à des accusations contre ces deux jeunes. L’événement ayant eu lieu après le couvre-feu en vigueur, la SQ disait encore ignorer si des amendes allaient être données contre ceux-ci dans l’éventualité où ils ne venaient pas de la même adresse.

Funeste 50

Au cours du temps des fêtes, l’autoroute 50 a fait une nouvelle victime le 28 décembre dernier. Un homme de 38 ans, de Lachute, a été éjecté de son véhicule après avoir fait un face-à-face avec un camion-citerne sur le tronçon entre la montée Labranche, à Brownsburg-Chatham, et le chemin Scotch, à Grenville-sur-la-Rouge. Son décès a été constaté sur place.

Le conducteur du camion a été emmené à l’hôpital pour soigner des blessures qui ne mettent pas sa vie en danger. On ignore les causes de cette tragédie mais la thèse du geste volontaire par la victime était entre autre étudiée par la SQ.

Par ailleurs, une opération policière a provoqué la fermeture de la 50 à la hauteur du pont enjambant la rivière Rouge, à Grenville-sur-la-Rouge, le 9 janvier dernier en fin d’après-midi après la découverte d’un véhicule abandonné. Aucun acte criminel n’est cependant en cause dans ce dossier.