le Vendredi 3 février 2023
le Jeudi 27 octobre 2022 21:31 Société

Le Club Richelieu cède sa collecte de goupilles

Cinq ans après l’avoir lancée, le Club Richelieu de Lachute met fin à sa campagne de collecte de goupilles d’aluminium afin de passer à autre chose. L’organisme cède les goupilles qu’il avait encore en sa possession à une autre organisation, D’une goupille à l’autre, qui pourrait bien éventuellement reprendre la collecte dans Argenteuil.

Lancée en avril 2017, la campagne de collectes de goupilles, cette languette qu’il faut tirer pour ouvrir une canette d’aluminium, visait à amasser des fonds par la revente de l’aluminium ainsi collecté, majoritairement pour l’organisme Les Bons déjeuners d’Argenteuil. Cette organisation servait des déjeuners aux élèves dans toutes les écoles d’Argenteuil jusqu’en 2019, année où le Club des petits déjeuners du Québec a repris cette activité sur le territoire.

Le Club Richelieu a quand même continué à collecter ces goupilles par la suite mais sans avoir exactement d’organisme précis à qui remettre les fonds liés à la revente de l’aluminium dont sont faites les goupilles. Près de 6 millions de goupilles ont ainsi été récoltées au fil des ans mais la valeur de livre d’aluminium a aussi beaucoup varié durant cette période. Quelques milliers de dollars ont ainsi été remis dans la communauté.

Cependant, avec le temps, le Club Richelieu de Lachute a décidé de passer à autre chose et a décidé de céder les goupilles encore en sa possession (environ 600 000) à l’organisme D’une goupille à l’autre qui utilise les fonds récoltés pour acheter du matériel médical pour les personnes dans le besoin.

Aider son prochain

D’une goupille à l’autre a été créé par Olivier Dagenais-Charette, un résident de Ste-Anne-des-Plaines, il y a 3 ans. Bénévole dans un organisme appelé Acco-Loisir, où il accompagne des personnes ayant des handicaps légers à lourds dans des sorties au salon de quilles, il a un jour rencontré une dame qui avait pu acheter un fauteuil roulant grâce à la collecte de goupilles.

Cela lui a donné l’idée de lancer un organisme qui aurait pour mission d’offrir une aide de dernier recours pour l’achat de matériel médical pour les personnes dans le besoin grâce à la collecte de goupilles. L’objectif était d’aider les personnes qui n’étaient pas éligibles à une aide gouvernementale.

L’intervenant en déficience intellectuelle de 26 ans a ainsi aidé plusieurs citoyens au fil des années. «J’ai le sentiment d’avoir un impact positif dans la vie des gens, dit-il. C’est plus que de la fierté, c’est de l’accomplissement.»

Le Club Richelieu de Lachute trouvait donc tout naturel de lui céder les dernières goupilles de sa collecte. «Ça me fait plaisir [que le Club Richelieu ait pensé à moi], lance-t-il. Tous ceux qui m’aident montrent qu’ils ont confiance en moi, qu’ils font confiance que la communauté peut parfois faire une meilleure ‘job’ que le gouvernement!»

Olivier Dagenais-Charette conclut qu’il va étudier la question à savoir s’il allait continuer à procéder à la collecte de goupilles dans Argenteuil.

Pour obtenir plus d’informations sur l’organisme D’une goupille à l’autre, visitez sa page Facebook.