le Mardi 29 novembre 2022
le Jeudi 12 mai 2022 12:15 Société

Grand nettoyage à Lachute: la population répond présente

Le 7 mai dernier, la Ville de Lachute avait invité la population à venir participer à sa mission Grand nettoyage sur le campus des écoles secondaires de Lachute. Des dizaines de citoyens ont répondu à l’appel pour nettoyer les terrains aux alentours de ces établissements scolaires dans le cadre de cette activité de sensibilisation à l’environnement.

Tout l’avant-midi, des citoyens, des petites familles et même l’ensemble des membres du conseil municipal se sont présentés au point de ralliement de l’activité, au quai des autobus scolaires de la polyvalente Lavigne. Se faisant fournir de l’équipement, ces gens partaient ensuite vers les secteurs qui leur étaient désignés pour procéder à une opération de ramassage des détritus.

«Cette activité se fait dans le cadre de la Journée du retour à la terre de Lachute, explique le maire Bernard Bigras-Denis. Les gens pouvaient également se procurer du compost à l’éco-centre (NDLR: pas moins de 1500 sacs de compost ont été distribués lors de cette journée). Cette année, le conseil municipal a voulu aller plus loin et inviter les citoyens à participer à une autre activité. On a cette activité centralisée à la polyvalente mais les citoyens qui veulent nettoyer leur propre fossé ou leur parc, ils sont les bienvenus de le faire.»

Au moment de discuter avec le maire trente minutes après le début de l’activité, une vingtaine de familles avaient répondu à l’appel de la ville et d’autres ont continué d’affluer à mesure que l’avant-midi avançait. Les participants repartaient avec des semences pour leur propre terrain.

Sensibilisation

Au moment du passage du Régional, de nombreuses familles avec de jeunes enfants sillonnaient les boisés et sentiers autour des écoles secondaires pour amasser les détritus. Plusieurs ont souligné l’importance de sensibiliser leur progéniture à la protection de l’environnement.

«La nature et l’environnement, c’est déjà important pour eux, explique Emmanuelle Deschênes, de Lachute, qui était présente avec ses deux fils, Arthur et Henri, âgés de 4 et 5 ans. On ramassait déjà les déchets que l’on voyait sur notre chemin lorsque l’on prenait des marches. On essaie de leur inculquer l’importance de protéger notre planète et l’environnement.»

«Mes enfants étaient excités de pouvoir venir faire ça, note pour sa part Nathalie Miron, de Lachute. Mon fils est autiste et je lui ai expliqué ce matin ce qu’on ferait. Je suis surprise qu’il soit autant impliqué!»

Le principal intéressé était en effet heureux de pouvoir contribuer à cette opération de ramassage. «C’est bien de pouvoir ramasser ce que les gens ont jeté dans la forêt, indique Noah, 12 ans. Moi, quand je vois des affaires à terre sur mon chemin, je les prends et je les mets au recyclage.»

Le cousin de madame Miron, Vincent, est venu de St-Eustache pour prendre part à cette opération de nettoyage. «Je trouve ça important de montrer aux enfants de ne pas jeter ses cochonneries n’importe où, lance-t-il. Ça leur montre qu’à leur tour, pour leurs enfants, s’ils veulent une bonne place à vivre sans pollution, il faut faire de quoi.»

Comme toutes les personnes interrogées, monsieur Miron était découragé de voir autant de déchets trainer sur les terrains du campus des écoles secondaires: emballages de friandises, bouteilles de jus, sacs de plastique et même une plaque d’immatriculation de voiture faisaient partie du butin amassé par la famille.

«C’est décourageant surtout en voyant qu’il y a une poubelle juste ici et qu’elle est presque vide…»

«Sans préjugé, je m’y attendais quand même puisqu’on est près d’une école secondaire, mentionne sa cousine Nathalie. Il faudrait que les gens soient plus alertes par rapport à ça. Mais c’est bien comme initiative. Ça prenait ce genre d’activité pour conscientiser les gens. Ça fait aussi du bien de faire quelque chose pour l’endroit où tu habites. C’est quand même ma ville, je ne veux pas qu’elle ait l’air sale.»

«Honnêtement, c’est incroyable de voir qu’il y a autant [de déchets]. Peut-être qu’il faudrait que ce soit plus discuté à l’école, souligne de son côté Emmanuelle Deschênes. Même moi, quand j’étais adolescente, je faisais attention et ce n’était pas autant discuté de faire attention à la planète qu’aujourd’hui.»

Ce n’est pas la première fois qu’une telle corvée de nettoyage a lieu sur le campus des écoles secondaires lachutoises puisqu’une telle activité déjà a été organisée pendant quelques années par une entreprise de la région. Cette année, ce fut cependant la première fois que ce grand nettoyage était pris en charge par la Ville de Lachute. Si l’on en croit le maire Bigras-Denis, l’événement devrait revenir l’an prochain et pourrait prendre une forme différente.

«On pourrait peut-être le refaire mais avec six points de rencontre différents, un par district, afin de couvrir la ville au complet, dit-il. Mais pour une première année, je suis très content de la participation citoyenne.»

À noter que Tricentris et le Café-partage Argenteuil étaient également présents lors de cette journée pour renseigner les citoyens et leur offrir du café.