le Lundi 28 novembre 2022
le Vendredi 29 avril 2022 13:00 Économie

Wentworth : un dépanneur et une station d’essence dès 2022?

La municipalité de Wentworth aura son dépanneur et même sa station d’essence. Le chantier du projet annoncé par la municipalité elle-même au début du mois d’avril est d’ailleurs déjà en branle et pourrait être prêt dès cet été.

« J’habite moi-même au Lac Louisa [à Wentworth] et ça fait plusieurs années que tout le monde le demande, mais qu’il n’y a rien qui se passe. J’avais déjà un projet de construction d’un gros bâtiment pour faire un mini-entrepôt, alors j’ai décidé d’y ajouter quelques locaux pour construire un dépanneur et une station d’essence », raconte Martin Guay, d’Investissement MGLB Inc, l’entreprise derrière le projet qui se situe sur un terrain adjacent à l’Hôtel de ville sur le chemin Louisa.

Ce projet, il devrait voir ses fondations être coulées d’ici la fin du mois d’avril, sa construction se poursuivre en mai, pour ainsi être prête vers la fin du mois de juin.

« Je suis actuellement en discussion avec la Régie du bâtiment du Québec (RBQ) concernant les permis pour l’essence et le dépanneur, donc c’est vraiment juste pour la date d’ouverture que je ne suis pas encore totalement sûr », explique l’homme d’affaires, confiant que la station d’essence libre-service sera opérationnelle quelque part en 2022.

Deuxième phase

La première phase du projet prévoit la construction d’un bâtiment de 40pi2par 150pi2,incluant six locaux, dont celui du dépanneur. Le projet inclut aussi une deuxième phase, qui devrait être prête plus tard à l’automne, aux alentours du mois d’octobre. Il s’agit là, de l’idée originale de l’entrepreneur, soit d’ajouter un bâtiment d’entreposage de 157pi2de long par 79pi2de large qui servira à entreposer des véhicules de toutes sortes.

En tout et partout, Martin Guay estime que le projet coûtera entre 1 et 1,3M$. Un investissement qui bénéficiera ensuite à toute la région selon lui.

« Non seulement pour le dépanneur, mais les gens de Wentworth devaientse rendre à Brownsburg ou même monter vers Morin-Heights pour avoir de l’essence », affirme-t-il, ajoutant que cela va aussi simplifier la vie des citoyens des municipalités avoisinantes, par exemple ceux de Gore.

Répondre à un besoin

Quelques semaines plus tôt, la fiducie WILD (Wentworth : Investissement dans un Legs de Développement) a justement présenté son plan stratégique, visant notamment à protéger la municipalité du développement commercial et immobilier.

En revanche, dans le cadre du projet de dépanneur et station d’essence automatisée, la municipalité s’est dite « heureuse » d’enfin pouvoir répondre à ce besoin que les citoyens demandaient depuis plusieurs années et consciente qu’il est « récurrent d’entendre que le manque de commerce à Wentworth est une lacune ».

Plus encore, alors que l’objectif principal de la fiducie Wild est de protéger les espaces verts de Wentworth afin que la municipalité conserve son cachet rural et sauvage, la municipalité s’est dite confiante quant à l’intégration du commerce.

« La réceptivité de l’entreprise aux idées visant à répondre aux besoins de la communauté nous donne bon espoir que leur projet s’intégrera bien à Wentworth. La proximité des sentiers multi-usages et de motoneige, ainsi que les parcs municipaux, constituera un lieu rassembleur pour nos citoyens et les visiteurs de la région », conclut  Johanne Asselin, directrice générale adjointe et coordonnatrice aux communications de la municipalité, en ne manquant pas de souligner qu’il s’agira pour les citoyens d’une occasion supplémentaire pour montrer leur soutien envers l’achat local.