le Jeudi 8 Décembre 2022
le Jeudi 21 avril 2022 9:15 Sports

Un tournoi à saveur familiale

La 3eédition du tournoi provincial atome Jérémie Paradis s’est conclue le 17 avril dernier et bien qu’aucune équipe des Stars de Lachute ne se soit qualifiée pour l’une des finales, la foule était présente en ce jour de Pâques.

« Ce qui est bien avec les atomes, c’est que même si moins de gens viennent uniquement voir du hockey [comme pour les midgets], il peut y avoir presque autant de monde parce que les familles viennent encourager en plus grand nombre avec frères, sœurs et grands-parents », affirme Annie Larocque, co-présidente de l’organisation des tournois.

Ainsi, même sans la présence des Stars en finale, le fan-clubde plusieurs équipes des environs était présent à l’aréna Kevin-Lowe-Pierre-Pagé de Lachute.

L’avion des Concordes s’écrase en troisième

Pour ouvrir le bal, en parlant de foule partisane, on se serait cru à Mirabel lors de la finale d’atome-C entre les Concordes-3 de Mirabel et les Montagnards-2 de Ste-Agathe. Après avoir pris les devants 1-0 en première et 2-1 en deuxième, les choses se sont toutefois compliquées en troisième pour les Concordes. Les Montagnards ont marqué quatre buts sans réplique, incluant un tour du chapeau d’Elliot Bouthillette, pour ainsi remporter les grands honneurs par la marque de 5-2.

Du côté des Stars, ils ont conclu leur tournoi avec trois défaites en autant de matchs. En revanche, Logan Benoît, qui en était à sa première année dans le hockey mineur a su tirer son épingle du jeu. La « recrue » des Stars a ainsi remporté le trophée Jérémie Paradis, réservé au joueur de Lachute s’étant démarqué lors du tournoi pour son comportement et leadership, autant sur la glace, qu’en dehors.

Duel de gardiens dans l’atome-B

Si Mirabel semblait avoir l’avantage de la foule contre Ste-Agathe en atome-C, c’était au tour des Montagnards d’avoir cet avantage contre le National de Lorraine-Rosemère en atome-B. Après s’être qualifiés plus tôt dans la journée pour la finale, les gardiens des deux équipes n’ont démontré aucun signe de fatigue, alors que même après une période de prolongation, le score était toujours de 1-1. L’avantage de la foule n’en fut toutefois pas encore un puisque c’est le National qui l’emporta finalement 2-1, après avoir été les seuls à marquer en tir de barrage.

Encore une fois, les Stars n’ont pas obtenu de victoire lors de leurs trois matchs, mais avec un match nul de 1-1 contre les Barons de Pierrefonds, ils ont cette fois terminé avec un dossier de 0-2-1.

Des Centurions aux allures de Jets

Au niveau atome-A, avec le gabarit imposant de certains de leurs joueurs, pourtant tous âgés de moins de 11 ans, ainsi qu’avec leurs maillots bleus, les Centurions de Boisbriand avaient des allures de Jets de Winnipeg.

Cela a paru sur la glace, alors qu’ils ont paru en contrôle durant toute la partie, et ce, même si le score demeurait serré. De ce fait, malgré les nombreux « Let’s Go Harfangs», audibles durant toute la rencontre, l’avantage de la foule a encore été insuffisant. Les Centurions ont ainsi gagné 2-1, cette fois en temps réglementaire, face aux Harfangs de Ste-Anne-des-Plaines.

Pour ce qui est des Stars, leur bilan fut encore une fois de trois défaites en autant de matchs.

Victoire des Vics

Dans l’atome-BB, les Braves d’Ahuntsic avaient rendez-vous avec les Vics de Granby, dans la finale où la foule était sans doute la plus partagée.

Le match était lui aussi extrêmement partagé jusqu’à la septième minute de jeu, où Granby a finalement ouvert la marque. Une minute plus tard, les Vics étaient de retour à la charge. Après avoir amené la rondelle au filet, cette dernière a longé la ligne des buts des Braves. Leur défenseur a ensuite cru l’avoir dégagé à temps, mais l’arbitre fut  sans appel et c’était maintenant 2-0 en faveur de Granby.

Le match fut toutefois sans controverse puisque ce ne fut pas le but de la victoire. Tirant ensuite de l’arrière 3-0, les Braves ont voulu profiter d’un avantage numérique pour retirer leur gardien et jouer à six contre quatre avec six minutes à faire. Le pari audacieux ne sera toutefois pas payant puisque les Vics vont en profiter pour marquer deux buts dans une cage abandonnée, portant le score final à 5-0.

Justement, plutôt dans la semaine, les Stars avaient fait match nul (4-4) contre l’équipe finaliste, soit les Braves d’Ahuntsic, concluant avec un bilan de 0-2-1.

Terrebonne remporte un duel au sommet

Finalement, il n’y a eu aucune surprise au niveau atome-AA, alors que les deux équipes à avoir amassé le plus de points du tournoi se sont retrouvées en finale. Il s’agissait des Marquis de Laval et des Sieurs de Terrebonne et après un duel chaudement disputé, Terrebonne a conclu le tournoi avec une victoire de 4-3 en prolongation.

Tout comme au tournoi midget, les Stars n’avaient aucune délégation au niveau AA. Ce fut donc un tournoi en « dent de scie » pour Lachute, dont les quatre équipes ont conclu le tournoi avec une fiche cumulative de 0-10-2.

Cependant, peu importe le résultat, les Stars ont tout de même eu l’occasion de terminer leur saison « à la maison ».

« Cela fait quatre ans qu’on organise ça [dont trois pour le tournoi atome] et on espère chaque année pouvoir enfin envoyer les Stars en Limousine », raconte la co-présidente des tournois, qui a instauré ce privilège réservé à l’équipe gagnante.

Il faudra toutefois au moins attendre à l’année prochaine pour voir cela arriver, année où la formule normale devrait être rétablie. Une formule présentant les deux tournois en janvier et en deux semaines consécutives.

« Plus jamais!, indique l’organisatrice en riant. On l’a fait pour que les midgets finissants puissent en vivre l’expérience et pour que les atomes aient au moins un tournoi, mais c’était le double d’organisation et de temps », conclut-elle, en soulignant les ‘heures de fous’ faites par son équipe de bénévoles pour que, contre vents et marées, les Stars et ainsi Lachute puissent avoir ‘leurs’ tournois en 2022.