le Vendredi 9 Décembre 2022
le Jeudi 14 avril 2022 9:15 Sports

Premier gala de Lutte Laurentides : Brownsburg répond présent

C’était soir de première pour la lutte professionnelle à Brownsburg-Chatham, le 9 avril dernier et même si les attentes des organisateurs étaient initialement modérées, c’est devant une salle comble de 80 spectateurs que le tout premier champion de Lutte Laurentides a été couronné.

« On ne savait pas si on allait avoir 20 personnes, 40 personnes, 60 personnes ou 80, mais finalement, les billets étaient sold outdeux semaines à l’avance et on a même dû refuser du monde à la porte », témoigne Guillaume Bellemare, co-fondateur de Lutte Laurentides, avouant qu’il fait face à « un beau problème ».

Ainsi, non seulement la grande salle de la Royal Canadian Legion Branch 71de Brownsburg-Chatham était pleine, mais elle était pleine d’amateurs de lutte bruyants et enthousiastes, dont certains ont confié avoir fait près d’une heure de route pour ne pas manquer cette grande première.

« Il faut croire que les gens d’ici aiment la lutte et même qu’ils connaissent ça finalement », confie l’ex-lutteur avec excitation, conscient que son produit n’est offert nulle part ailleurs dans la région.

Prochaine étape : aréna Gilles-Lupien

Quelques semaines plus tôt, Lutte Laurentides, avait déjà annoncé que le prochain gala se tiendrait le 7 mai prochain et que les billets seraient en vente au soir du premier gala.

Cependant, suite à l’immense succès du soir d’ouverture, le gala du 7 mai se tiendrait finalement à l’immeuble d’à côté, soit à l’aréna Gilles-Lupien, offrant une capacité maximale de 300 spectateurs plutôt que 80.

Faits saillants et résultats

L’action a débuté vers 19h30, alors que James Stone a vaincu Mich Thompson pour défendre son titre de champion de l’Acclaim Pro Wrestling (APW), une fédération ontarienne travaillant en collaboration avec Lutte Laurentides.

L’intensité a ensuite monté d’un cran lors du combat suivant, du moins en nombre, puisqu’il s’agissait d’un combat triple entre Ice, Jepson et Jason « The Racoon » Petitclerc. Après une lutte endiablée, c’est finalement Ice qui aura le meilleur des trois.

Lors du troisième combat, cette fois entre Harrison et Ryan Donavon, la rivalité Québec-Ontario était palpable dans la foule. Après plusieurs échanges musclés en combat simple, Bulldog Turner est venu aider son compatriote ontarien dans un geste déloyal qui ne passa pas inaperçu chez les partisans du favori local. Finalement, en transformant le duel en combat double, Kevin Béru est venu sauver la mise pour s’offrir une victoire avec Harrison.

Kevin Maurice pris à la gorge

Après le troisième combat, le maire de Brownsburg-Chatham, Kevin Maurice est monté dans le ring pour officiellement dévoiler la toute première ceinture du championnat de Lutte Laurentides.

Ce ne fut toutefois pas qu’une formalité pour le maire de la ville puisque Bonesetter, aussi connu comme étant le « Cauchemar de Sorel », est monté dans le ring à son tour, prenant le maire à la gorge en promettant que la ceinture serait à lui d’ici la fin de la soirée.

Le calme fut rétabli ensuite et Kevin Maurice put s’en sortir indemne, mais la table était mise pour le combat final opposant Bonesetter au « Guerrier » Jason Grey.

Fin heureuse et champion couronné

Après un combat par équipe qui a vu les Loups du Campus l’emporter sur Hawke et Viviani, l’heure était venue pour le combat final.

Tôt dans le combat, du haut de deux mètres et fort de près de 300 livres, le « Cauchemar de Sorel » a fait honneur à sa réputation en dominant une grande majorité de son combat contre le « Guerrier d’Hochelaga », Jason Grey.

En revanche, après s’être fait « varloper » pendant dix minutes, un peu partout dans le ring et en dehors, Jason Grey a ultimement réussi à renverser la vapeur, pour surprendre Bonesetter et ainsi devenir le tout premier champion de Lutte Laurentides.

Il sera donc de retour le 7 mai prochain, à l’aréna Gilles-Lupien, pour la première défense de son titre. Il sera cette fois opposé à Spike, poulain de l’acolyte des Denis Drolet, Just-To-Buy-My-Love. Les billets se vendent au coût de 20$ et sont disponibles en ligne à l’adresse [lepointdevente.com/billets/luttelaurentides]. De plus, pour en apprendre davantage sur la fédération et ainsi suivre ses activités, le public n’a qu’à se rendre sur leur page Facebook Lutte Laurentides.