le Dimanche 4 Décembre 2022
le Mercredi 9 février 2022 23:37 | mis à jour le 28 novembre 2022 11:13 Sports

Elizabeth Hosking : dans le coup jusqu’à la fin

Elizabeth Hosking n’a peut-être pas obtenu le podium espéré, mais avec une 6e place à la grande finale de demi-lune olympique, la planchiste de Mille-Isles aura été dans le coup jusqu’à la toute fin à Beijing.

« Une 6e place qui vaut de l’or! Ce soir (ici, à Beijing), je vais me coucher le cœur et la tête remplis de gratitude, de fierté et de satisfaction. J’ai tout donné, j’ai fait la meilleure descente de ma carrière, j’ai atterri pas une, mais deux fois mon 1080°  dans les deux premières descentes et j’ai su garder mon focus. Bref, vous dire le sentiment de bonheur qui vit en moi présentement! », a réagi la principale intéressée, au lendemain de sa performance, via les réseaux sociaux.

Lors de sa première descente, elle a obtenu une note de 73, la positionnant alors au 5e rang. La planchiste de 20 ans a ensuite amélioré sa performance en deuxième descente avec une note de 79,25 qui la plaçait toujours en 5e position. Tout espoir de podium était donc encore permis à l’aube de la troisième et dernière descente, mais une mauvaise chute en décida autrement. Avec la note de 5 obtenue lors du troisième essai, c’est celle de 79,25 qui fut retenue et qui lui valut la 6e position.

Sans grande surprise, avec une note de 94 dès sa première descente, c’est l’Américaine Chloe Kim qui a remporté l’or pour ses seconds Jeux consécutifs. À ses cinquièmes Jeux, l’Espagnole Queralt Castellet a quant à elle grimpé sur son premier podium olympique, remportant la médaille d’argent (90,25). Pour compléter le podium, sous les yeux de sa petite sœur Ruki qui participait elle aussi à la finale (5e position), la Japonaise Sena Tomita a obtenu le bronze (88,25).

Parmi les 12 finalistes, une autre Canadienne s’était qualifiée pour la finale. Il s’agissait de Brooke D’Hondt, une athlète de 16 ans en provenance de Calgary, qui a obtenu une 10e position à l’aide d’une note de 66,75.

Performance historique

Pour en revenir à Elizabeth Hosking, bien qu’elle n’ait pas réussi à devenir la première Canadienne à se hisser sur le podium olympique de la compétition apparue aux Jeux de Nagano en 1998, sa performance fut tout de même historique. Lors de sa première descente elle est devenue la toute première Canadienne à effectuer une manœuvre de « 1080° ». De plus, avec une note de 79,25 et une 6e place, elle a largement éclipsé sa performance des Jeux de PyeongChang en 2018, où elle avait terminé au 19e rang avec 36,75 (à 16 ans seulement).

« Qu’importe le résultat, je suis sereine et surtout super fière du travail accompli. », avait écrit, juste avant la finale, celle qui peut en effet être très fière de cette performance historique.