le Lundi 28 novembre 2022
le Jeudi 27 janvier 2022 9:00 Sports

Lachute veut renommer la patinoire du parc Ayers

Le 4 octobre dernier, lors d’une séance ordinaire du conseil municipal de Lachute, la ville a pris un pas en avant dans sa démarche visant à renommer la patinoire du parc Ayers, en adoptant une résolution afin d’honorer l’implication de Gilbert Wilkes.

« C’est un citoyen du quartier Ayers qui connaissait bien monsieur Wilkes qui m’a approché avec l’idée en été 2021 avec ce que j’appelle une pétition positive. Je lui ai dit que pour que je présente son projet au conseil, il devait évidemment avoir quelque chose de concret. Quelques mois plus tard, il m’est revenu avec près de 300 ou 400 signatures et cela a ensuite fait boule de neige », se souvient Hugo Lajoie, conseiller municipal du 6edistrict de Lachute depuis 2013.

Une fois la pétition bien en selle, accumulant finalement près de 1000 signataires, monsieur Lajoie l’a présentée au conseil de l’époque qui l’a ensuite adoptée le 4 octobre dernier. Ainsi, il ne reste plus qu’une étape à passer afin d’officialiser le tout. Le conseil ayant fait sa part, il ne reste qu’à attendre la décision de la Commission de toponymie du Québec. Il s’agit là d’un organisme gouvernemental qui ne se rencontre pas à tous les mois. Ce qui explique l’attente d’une décision depuis le mois d’octobre, sans compter tous les délais plus longs liés à la pandémie.

Dans le respect de la famille

Même si la démarche vise à rendre hommage à monsieur Wilkes, décédé en juillet 2020, avant d’aller de l’avant avec cette dernière, il était essentiel pour monsieur Lajoie et donc la ville de le faire avec le consentement de sa famille.

« Normalement, on attend au moins deux ans après le décès pour faire ce genre de chose afin de laisser du temps à la famille de faire leur deuil. C’est pourquoi dans ce cas-ci,  il était d’autant plus important pour nous d’avoir leur accord », soutient Hugo Lajoie, dont les neuf ans comme conseiller font de lui le doyen du nouveau conseil municipal de Lachute.

Ainsi, en espérant une décision positive de la commission et une pandémie éventuellement sous contrôle, la ville espère très bientôt pouvoir rendre hommage à son citoyen modèle.

« C’est sûr qu’on pourrait tous déjà appeler ça la patinoire Gilbert Wilkes sans que ce soit officiel, mais on veut faire les choses de la bonne manière. D’abord, par respect pour la famille et aussi pour faire quelque chose à la hauteur de l’homme », explique le nouveau maire suppléant, se voulant positif sur l’éventuelle décision de la Commission.

Qui est Gilbert Wilkes?

Pour comprendre tout le projet, il faut certainement comprendre qui est Gilbert Wilkes. Comme le mentionne la résolution officielle du conseil, monsieur Wilkes a été impliqué dans plusieurs activités sportives pour les jeunes tout au long de sa vie. Son œuvre ne s’arrêta toutefois pas aux jeunes, puisqu’il fut aussi l’un des co-fondateurs de la ligue de hockey des aînés de la région. Plus encore, l’une des histoires qui représente le plus le bénévole et l’homme qu’il était, est que pendant près de 15 ans et ce bien avant la construction de la patinoire du parc Ayers, il faisait chaque hiver une patinoire sur son propre terrain destiné à tous les citoyens du quartier Ayers.

Pour la suite des choses, si tout se passe bien, ses enfants espèrent pouvoir poursuivre l’œuvre de leur père en organisant un tournoi de hockey à la patinoire Gilbert Wilkes, et ce, au profit de la communauté lachutoise.