le Jeudi 8 Décembre 2022
le Vendredi 3 Décembre 2021 16:19 Culture

Hémiole se prépare à retrouver son public

L’Ensemble vocal Hémiole se prépare à retrouver son public après une absence de plusieurs mois en raison de la pandémie. En effet, le 12 décembre prochain, cette chorale entièrement féminine présentera son traditionnel spectacle de Noël ainsi que ses nouveaux visages.

Depuis son dernier spectacle, l’Ensemble vocal Hémiole présente un nouveau visage: sur la quinzaine de choristes, quatre d’entre elles sont nouvelles. Elles en remplacent d’autres qui ont quitté la chorale pour diverses raisons au cours des derniers mois, alors que l’ensemble vocal était inactif.

Mais depuis le mois de septembre, Hémiole a repris le collier. «Les filles avaient tellement hâte!, note Cynthia Lisa Dubé, présidente d’Hémiole. Il y avait beaucoup d’excitation. On s’est facilité la vie en reprenant des pièces que l’on avait déjà travaillées. Ce qui est difficile, c’est chanter loin l’une de l’autre.»

Effectivement, les normes sanitaires permettent la tenue d’activités de chorale mais les participants doivent garder une distance accrue entre eux. La permission de retirer son masque pour chanter a aussi été bien accueillie.

Autre nouveau visage au sein d’Hémiole, Marjolaine Daneault est devenue cheffe de chœur. Elle remplace Daniel Lafleur, qui a occupé ce poste pendant une dizaine d’années. «La pandémie a changé sa situation professionnelle et il a fallu qu’il choisisse ses priorités, explique madame Dubé. Comme on était la chorale située le plus loin de chez lui, c’était prévisible [qu’il nous laisse] et on le comprend.»

C’est au terme d’un processus d’embauche que madame Daneault a été choisie. «Le choix a été unanime: elle a gagné notre cœur, avec et sans H, souligne la présidente. Elle a une belle vision artistique. Elle sait ce qu’elle veut et est capable de bien l’exprimer. Elle a une excellente direction et en plus, on aime que ce soit une femme qui dirige un chœur de femmes.»

La nouvelle cheffe de chœur indique avoir choisi de prendre ce poste puisqu’elle était à la recherche de nouveaux défis, elle qui dirige d’autres chœurs dans la région de Montréal. Le fait que l’Ensemble vocal Hémiole soit composé uniquement de voix féminines l’a particulièrement intéressée.

«Je veux apporter mon enthousiasme et mon amour du travail bien fait, lance la résidente de Terrebonne. La musique est un loisir mais c’est un loisir exigeant qui demande du travail, de la précision et de l’engagement mais toujours dans le plaisir.»

Madame Daneault indique être une amatrice de musique traditionnelle et qu’elle tentera d’apporter ce volet à sa nouvelle chorale. «Ça se peut que l’on fasse de la turlute, confie-t-elle. Ce que j’aime chez Hémiole, c’est qu’il y a un répertoire assez varié qui va dans toutes les directions.»

Justement, pour le spectacle du 12 décembre prochain, la cheffe de chœur confirme qu’Hémiole présentera des pièces provenant de différents répertoires, allant du classique (Bach, Mozart) à la musique de Noël traditionnelle (Ave Maria) en passant par des chants russes et même ukrainiens. La chorale sera accompagnée d’Anne-Louise Gilbert au violoncelle, Julie Lambert à la clarinette et de Marie-Eve Nadeau au piano.

Le spectacle aura lieu à 14h30 à l’église St-Louis-de-France de Brownsburg-Chatham (354, rue Principale). Les billets sont en vente auprès des choristes ainsi qu’à la Station 210 (210, route du Long-Sault, Saint-André-d’Argenteuil) et chez Chaussures Monik (515, rue Principale, Lachute). Des billets seront aussi en vente à la porte le jour de l’événement (argent comptant seulement). Le passeport vaccinal sera exigé.

L’Ensemble vocal Hémiole est toujours à la recherche de nouvelles choristes. Visitez sa page Facebook pour plus d’informations.