le Dimanche 4 Décembre 2022
le Lundi 12 juillet 2021 16:47 Sports

Le Sentier récréatif de Prescott-Russell ouvert pour l’été

Le 29 juin dernier, les Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR) ont annoncé par voie de communiqué avoir obtenu une entente avec VIA Rail Canada afin de maintenir le Sentier récréatif de Prescott-Russell ouvert jusqu’au 31 août 2021. À noter que ce sentier couvre tout le territoire des CUPR sur une distance de 72 kilomètres et il est bâti sur une ancienne voie ferrée se situant sur des terrains appartenant encore à VIA Rail.

Pour en revenir à l’entente, il faut savoir que celle-ci arrive un peu à la « dernière minute » puisque le bail entre les deux partis devait expirer le lendemain, soit le 30 juin. D’ailleurs, cette entente avait elle aussi été signée de justesse, on se rappelle que le sentier devait fermer à l’été  2020 mais qu’on avait finalement annoncé sa prolongation jusqu’en juin, en décembre dernier.

« Il est important pour nous de prendre le temps nécessaire afin d’assurer le meilleur dénouement possible pour tous les partis dans ce dossier. Les négociations se poursuivent et nous sommes confiants de parvenir à un accord au courant des prochaines semaines » indique Stéphane P. Parisien, directeur général des CUPR.

La suite des choses s’annonce donc très intéressante car si les CUPR continuent de maintenir les négociations avec VIA Rail Canada en vie, c’est qu’ils gardent possiblement espoir d’obtenir une entente à long terme. Toutefois, il faudra voir si l’un des partis sera prêt à faire un compromis. On se rappelle que l’un des obstacles majeurs est qu’aucun des deux partis ne semble vouloir payer pour l’entretien du sentier (évalué à plus de 400 000$ par année).

D’ailleurs, depuis quelques années lorsque les négociations reprennent, la conservation de ce sentier ne fait pas l’unanimité. L’ancien maire de Clarence-Rockland et ancien président des CUPR, Guy Desjardins avait notamment mentionné que les gens n’étaient « pas intéressés par le sentier ». De plus, le directeur général des CUPR, Stéphane P. Parisien avait lui-même indiqué que le sentier était « plate » pour les motoneigistes.

De ce fait, dans l’espoir de mousser l’intérêt envers le sentier, la Corporation du Sentier récréatif avait annoncé en mars dernier qu’avec l’aide du programme Fonds d’aide et de relance pour entreprises et organismes francophones du sud de l’Ontario de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario, un montant de 20 000$ serait investi dans le site web du sentier afin d’augmenter la visibilité de ce dernier.

Bref, l’intérêt des CUPR est clair, mais avec les coûts d’entretien élevés, c’est dans un climat d’incertitude que les citoyens pourront au moins profiter du sentier pour un été de plus.