le Dimanche 4 Décembre 2022
le Vendredi 9 juillet 2021 12:03 Société

Salon de l’arme et du militaria: Retour d’un événement fort couru

Pour une deuxième édition de suite, le Salon de l’arme et du militaria se tiendra au Marché aux puces de Lachute, sous les toitures vertes, le 10 juillet prochain, de 9h30 à 15h. Pour les organisateurs, le succès rencontré l’an dernier au même endroit permet d’espérer un plus grand achalandage encore cette année.

Rappelons que cette 9e édition du Salon de l’arme et du militaria est organisée par l’Association des collectionneurs d’armes du Bas-Canada qui regroupe environ 650 membres. La mission de cette organisation est notamment de promouvoir la collection d’armes et la défense des droits des collectionneurs.

Sur place, les visiteurs pourront admirer des milliers d’armes, allant du pistolet antique au fusil utilisé pendant la Deuxième Guerre mondiale, en passant par de nombreux objets liés au militaria. On indique que déjà 150 tables ont été réservées par des exposants pour l’événement du 10 juillet.

«L’an dernier, on a pu avoir plus de tables mais on a eu un peu moins de visiteurs à cause de la pandémie, souligne le Lachutois Pierre Gagné, membre du comité organisateur du salon. On a quand même eu 500 visiteurs, alors on considère cela comme un succès. Cette année, on s’attend à avoir encore plus d’exposants et de visiteurs. C’est le premier événement du genre et probablement le seul qui va se tenir dans la province cette année.»

Rencontre avec l’histoire

Encore une fois, le Régiment des Gris et des Bleus de Montréal, spécialisé dans la reconstitution historique de la Guerre de Sécession américaine, sera présent. Pierre Hamel, membre du Régiment, rappelle que plus de 40 000 Canadiens ont pris part à cette guerre, entre 1861 et 1865, autant pour les forces de l’Union et que pour celles des Confédérés. Ils seraient 17 000 à être morts lors de ce conflit.

«Les gars allaient là pour l’aventure… et pour l’argent!, explique-t-il. Il y a beaucoup de soldats britanniques qui étaient postés ici qui sont passés aux États-Unis parce que la paie était meilleure!»

Le Régiment des Gris et des Bleus de Montréal fera des présentations gratuites de tirs de canon et de fusils à toutes les heures lors de ce salon.

Pour sa part, Jean Forest, organisateur d’une exposition semblable du côté de Trois-Rivières, sera présent à Lachute pour y présenter sa collection, allant des fusils ayant servi lors de la Deuxième Guerre mondiale à une mitrailleuse MG-42 et quelques artéfacts militaires, dont deux cahiers souvenirs des Jeux olympiques de Berlin (été) et de Garmisch-Partenkirchen (hiver) de 1936 qui avaient été lourdement teintés par la propagande nazie.

«Les gens sont souvent curieux quand ils voient des films de guerres comme Il faut sauver le Soldat Ryan, raconte-t-il à propos de sa participation à l’événement lachutois. Moi-même, je fais des recherches et je découvre et j’apprends plein de choses encore [en collectionnant].»

Conformément aux directives gouvernementales, certaines mesures d’hygiène seront en vigueur lors de l’événement. L’accès au site sera de 10$ par personne; un rabais sera accordé aux visiteurs qui présenteront la publicité de l’événement publiée dans Le Régional. L’accès aux tirs de canon et de fusils du Régiment des Gris et des Bleus de Montréal sera cependant gratuit.

D’autres expositions à venir

Outre le Salon de l’arme et du militaria, Pierre Gagné organisera encore deux autres expositions cet été, toujours au Marché aux puces lachutois.

D’abord, le 18 juillet se tiendra l’exposition Fantasticon, qui accueillera les collectionneurs et amateurs de culture ‘geek’: jouets, ‘comics’ américains, mangas, costumade et autres collections liées à des univers étendus comme ceux de Star Wars ou de Marvel, il y en aura pour tous les goûts!

Le 1er août, place à Collectomania, une exposition regroupant des collectionneurs de tout genre. Autant pour cet événement que pour Fantasticon, l’accès sera gratuit et ces événements se dérouleront de 9h à 14h.

«Si ça marche bien cet été, on pourrait refaire cet automne les trois expositions, lance monsieur Gagné. Le Marché aux puces est un endroit très apprécié des exposants et visiteurs.»