le Mercredi 7 Décembre 2022
le Lundi 5 juillet 2021 5:17 Économie

Internet: St-Albert et Crysler seront bientôt mieux branchés

Six cents foyers supplémentaires des communautés de St-Albert et de Crysler, situées dans les Comtés de Glengarry-Prescott-Russell, bénéficieront d’une meilleure connectivité Internet, grâce à des investissements du gouvernement fédéral et de Bell Canada.

La pandémie de COVID-19 a mis en évidence l’importance d’avoir une meilleure connexion Internet, communément surnommée connexion haute vitesse, ce que plusieurs gens vivant dans des collectivités rurales et éloignées n’ont tout simplement pas. C’est pourquoi le gouvernement du Canada prend des mesures immédiates, par l’entremise du Volet de réponse rapide, afin de répondre aux besoins des Canadiens en matière d’Internet haute vitesse, mentionne le député fédéral de Glengarry-Prescott-Russell, monsieur Francis Drouin. L’octroi de plus de 289 000$, jumelé avec l’investissement de 867 000$ de la part de Bell Canada permettront à ces quelques 600 foyers de St-Albert et Crysler d’avoir accès à l’Internet haute vitesse, rendu tellement nécessaire dans notre monde d’aujourd’hui.

« L’accès aux réseaux à large bande de haute capacité est essentiel à la relance post-pandémique du Canada et à notre prospérité socio-économique future. » mentionne le premier vice-président du groupe Ingénierie d’accès chez Bell Canada, monsieur Bruce Furlong. De plus, rajoute-t-il, nous sommes fiers d’investir 867 000$ et de nous associer au gouvernement du Canada afin d’offrir aux résidents de St-Albert et Crysler des services Internet par fibre optique parmi les plus rapides sur le marché.

Un Canada bien branché

La haute vitesse pour tous, voilà en résumé ce qui est la stratégie canadienne pour la connectivité Internet. L’essence de ce plan consiste à coordonner les investissements et les mesures complémentaires visant à brancher le Canada. La Stratégie épouse les besoins d’aujourd’hui et la croissance de demain. Elle s’appuie sur une gamme d’outils qui vont permettre à toutes les collectivités rurales et éloignées de participer pleinement à l’économie et à la société mondiale, résultant en des collectivités dynamisées et plus résilientes au sein d’un Canada plus fort et plus branché globalement. Il est clair que de connecter tous les Canadiens représente une tâche phénoménale, une qui exigera une approche fondamentalement agile et adaptée à la réalité locale. Il n’existe pas de solution universelle à la diversité des problèmes de connectivité auxquels sont confrontées les collectivités rurales; c’est pourquoi nous devons travailler ensemble et mobiliser directement les gouvernements provinciaux, territoriaux et locaux pour atteindre ensemble nos objectifs nationaux, mentionne Vincent Desmarais-Adam, adjoint de député à la Chambre des communes du Canada.

En fait, l’objectif de ce méga projet est de brancher près de 400 000 ménages canadiens d’ici l’an 2023, une initiative de deux milliards de dollars annoncée par la Banque de l’infrastructure du Canada. Un objectif impressionnant qui est devenu une nécessité qui est maintenant justifié suite à tous les changements imposés par la COVID-19, soit par le travail au foyer, les rencontres familiales virtuelles ainsi que de l’enseignement scolaire. Aujourd’hui, un Internet haute vitesse est devenu un instrument de communication nécessaire à tous, au travail et au foyer, et autant pour les résidents urbains que ceux des petites communautés rurales. Cette problématique, le gouvernement du Canada l’a réalisée quelques semaines après le début de la pandémie en mars 2020. Il déploie maints efforts pour assurer que cette connectivité deviendra réalité dans les communautés de St-Albert et Crysler dans un avenir rapproché, conclut monsieur Desmarais-Adam.