le Vendredi 9 Décembre 2022
le Vendredi 25 juin 2021 16:02 Culture

La passion photographique de Natalie Van Gulick au Faimfino

Jusqu’au 18 juillet, La Branche culturelle de Brownsburg-Chatham présente l’exposition de la photographe Natalie Van Gulick au restaurant Le Faimfino. Des paysages à la macrophotographie d’insectes et de plantes, l’artiste veut partager ce qu’elle trouve de beau dans la nature.

Originaire de Montréal, Natalie Van Gulick réside à Brownsburg-Chatham depuis 2008. Travaillant auparavant en relations publiques dans le monde de l’automobile, la pandémie de Covid-19 lui a permis de passer plus de temps avec sa passion, la photographie.

«C’était un passe-temps quand j’étais plus jeune. Tout ce qui me tombait dans l’œil, je voulais le prendre en photo», raconte-t-elle, ajoutant qu’elle aime beaucoup faire de la macrophotographie, cet ensemble de techniques qui permet de prendre des photos en gros plans de petits objets.

Ce n’est donc pas pour rien que plusieurs des 23 œuvres de cette exposition sont des macrophotographies de plantes ou d’insectes, bien que l’on retrouve aussi quelques paysages. «Quand j’étais petite, je ‘collectionnais’ les petits insectes, se souvient-elle, soulignant que la photographie permet de les ‘collectionner’ autrement. Je vois des choses que les gens ne voient pas. Le sujet est toujours interprété par l’observateur: je veux partager toute la beauté que moi, je vois.»

D’ailleurs, madame Van Gulick travaille sur un livre, dans les deux langues, destiné aux enfants où la macrophotographie permettrait de bien représenter les insectes dans toute leur gloire tout en apportant des explications sur leurs comportements et leurs utilités.

Comme mentionné plus haut, la pandémie a fait en sorte que l’artiste a pu se concentrer sur sa passion qui va maintenant devenir son travail à temps plein. Elle a d’ailleurs ouvert son propre studio, Studio Van Gulick, où elle offre des séances photos, notamment en prévision d’avis nécrologiques, ainsi que des services d’infographie. On prévient cependant qu’aucune image de l’exposition n’a été modifiée par infographie, si ce n’est que pour retirer ici et là des détritus ou de petits éléments faisant tache dans l’image.

Bien que plusieurs de ses œuvres soient exposées au commerce Plomberie Lachute, cette exposition au Faimfino est la toute première en solo pour l’artiste. «Ça vidé ma maison!, lance celle-ci à la blague à propos des nombreuses œuvres exposées. Jusqu’à présent, ça va bien, il y a une bonne réaction du public. Je suis venue manger ici deux fois et on m’a reconnue et fait de bons commentaires sur mes œuvres… mais j’avoue que j’étais gênée!»

D’ailleurs, Natalie Van Gulick fera tirer l’une de ses œuvres à la fin de l’exposition le 18 juillet parmi toutes les personnes qui auront eu une réservation au Faimfino (338, rue des Érables, Brownsburg-Chatham).

Pour voir plus d’œuvres de Natalie Van Gulick et connaître les services offerts par son studio, visitez le www.studiovangulick.com.