le Lundi 28 novembre 2022
le Vendredi 18 juin 2021 11:55 Sports

Nouveaux chandails pour les jeunes Dodgers

Le 10 juin dernier, la Fondation Jérémie Paradis a remis de tout nouveaux chandails aux plus jeunes joueurs de baseball de Lachute, soit les Rallye-Cap qui sont âgés de 4 à 7 ans.

Alors que les anciens chandails provenant de commandites expirées avec des entreprises nationales de restauration commençaient à être usés, le président de Baseball Lachute, Alexandre Gobeil a tout de suite contacté la Fondation Jérémie Paradis au lieu de chercher un autre commanditaire plus commercial.

« Cela fait déjà quelques années qu’ils nous supportent et on en est très fier », a-t-il mentionné sur place.

Ainsi, chacun des quatre groupes de Rallye-Cap aura un chandail aux couleurs différentes (bleu pâle, bleu foncé, blanc et gris). Bref, en portant maintenant le logo des Dodgers, les jeunes Rallye-Cap pourront développer le sentiment d’appartenance pour leur future équipe encore plus tôt.

Aussi, sans qu’aucun chandail ne possède le numéro 99, ils ont tous un petit « Jé » de brodé en haut de leur numéro, rendant les chandails encore plus rassembleurs.

Un don qui arrive à point

Cette année, les Rallye-Cap ont amassé un nombre d’inscriptions record, soit  43. En combinant tous les groupes d’âge, ce sont 163 jeunes qui sont inscrits au baseball à Lachute cette année, soit une trentaine de plus que le record précédent.

« On sent vraiment un engouement à la hausse pour le baseball à Lachute. Chez les Rallye-Cap par exemple, c’est non seulement un record d’inscriptions mais on voit aussi une immense participation des parents impliqués dans les entraînements. À ce stade, où les jeunes font leurs premiers pas dans le baseball, ça fait du bien de voir autant de gens vouloir s’impliquer, autant de la part des parents qui connaissent bien le sport, que de ceux qui s’y connaissent moins mais qui veulent autant aider et donc être présents pour leur enfant », mentionne Alexandre Gobeil.

Un succès instantané mais grandissant

Il y a déjà quelques années, lorsque la Fondation Jérémie Paradis a été mise sur pied avec son tournoi de golf annuel, personne, ni même ses fondateurs ne s’attendaient à amasser plus de 30 000$ du premier coup. Même si les gens (incluant nul autre que Guy Lafleur ) semblent leur avoir fait confiance instantanément, la jeune fondation continue de gagner en crédibilité année après année.

« Cette année par exemple, le groupe On bouge, on se motive nous a approché pour organiser une course amicale dont les profits iraient à notre fondation. Au final, c’est 1500$ qui a pu être amassé et ce, seulement avec des dons volontaires », mentionne Sylvain Paradis qui indique aussi que même sans la présence du souper habituel qui a normalement lieu après leur tournoi, la journée sportive organisée l’année dernière a tout de même encore une fois amassé plus de 30 000$.

Une fondation proche de sa communauté

Souvent, on fait parfois des dons à certaines fondations en n’ayant aucune idée d’où ira réellement notre argent. Les gens de la Fondation Jérémie Paradis en sont conscients, c’est pourquoi ils prennent toutes les précautions pour s’assurer que l’argent qu’on leur donne soit investi de la bonne manière.

« On ne donne pas un simple chèque à un organisme pour ensuite s’en laver les mains. Quand un groupe entre en contact avec nous avec une demande, on les accompagne tout au long du processus. Comme ça, quand une journée comme celle d’aujourd’hui arrive, on peut réellement voir où l’argent est allé. » indique Sylvain Paradis avec fierté.