le Dimanche 4 Décembre 2022
le Vendredi 30 avril 2021 7:53 Société

Un repreneur pour le Comptoir d’entraide

Existant depuis 42 ans, le Comptoir d’entraide de Lachute fermera ses portes le 30 juin prochain. Cependant, ce ne sera pas la mort complète de cette ressourcerie qui renaîtra de ses cendres dès le lendemain: les Entreprises d’insertion Godefroy-Laviolette (EIGL) lanceront au même endroit un service similaire.

Cela fait donc plus de 40 ans que le Comptoir d’entraide existe à Lachute. Il s’agit d’une ressourcerie: le public donne des vêtements, meubles, articles ménagers et autres objets du quotidien à l’organisme qui les remet en vente à prix modique. Le Comptoir d’entraide est actuellement situé dans une bâtisse appartenant à Centraide Laurentides sur la rue Principale lachutoise, bâtiment que l’organisme cherche à vendre depuis plus d’un an.

Or, le 21 avril, Centraide Laurentides a annoncé qu’elle fermerait ce service dès le 30 juin prochain. À partir du 1er juillet, les Entreprises d’insertion Godefroy-Laviolette (EIGL) lancera son propre service de ressourcerie au même endroit avec le matériel qui n’aura pas encore été vendu par le Comptoir d’entraide.

«Centraide Laurentides est une fondation publique dont la mission est d’amasser des fonds pour venir en aide à des organismes communautaires, explique Serge Paquette, président de Centraide Laurentides. Nous ne sommes pas des exploitants de commerces et ce, même si nous avons déjà opéré trois comptoirs d’entraide. Ce n’est pas notre mission.»

Monsieur Paquette rappelle que parmi tous les organismes affiliés à Centraide (ou son pendant anglophone United Way) au Canada, seule Centraide Laurentides gérait trois comptoirs d’entraide. Outre celui de Lachute, l’organisme gère aussi celui de Terrebonne. Celui de St-Jérôme a été fermé l’an dernier.

«Il faut que l’on revienne à la base, soit la collecte de fonds et la remise de ces fonds à des organismes communautaires», précise monsieur Paquette pour expliquer la décision de Centraide Laurentides de se départir de ce service.

Il ajoute que malgré cette fermeture, Centraide Laurentides continuera à aider financièrement des organismes d’Argenteuil.

Continuité et réinsertion sociale

Serge Paquette indique qu’un comité de transition a été mis sur pied l’été dernier avec la MRC d’Argenteuil et la Ville de Lachute pour trouver un organisme qui pourrait reprendre les activités du Comptoir d’entraide. EIGL s’est rapidement manifesté pour assurer la continuité du service.

Organisme à but non lucratif, EIGL exploite trois entreprises d’insertion au marché du travail dont la plus connue à Lachute est Recypro, qui recupère du matériel informatique et est située près du marché aux puces lachutois. L’organisme offre aux personnes en difficulté un plateau de travail et un suivi personnalisé afin de mieux intégrer, par la suite, un emploi à long terme. La ressourcerie qui remplacera le Comptoir d’entraide sera donc un nouveau plateau de travail pour EIGL.

«On est en train de développer notre plan d’affaires, c’est une approche complètement différente, confirme Danièle Savoie, présidente d’EIGL. On va être dans le développement social. Ce sera une autre façon de gérer la ressourcerie. Mais pour le citoyen, il ne verra pas de changement.»

Selon elle, l’actuel modèle d’affaires du Comptoir d’entraide n’est pas viable et EIGL verra à en monter un qui sera mieux adapté à sa situation et à sa mission, avec plateaux de travail, inclusion sociale et revalorisation des matériaux.

Les deux organismes le confirment, la nouvelle ressourcerie ne restera que temporairement à l’endroit où se trouve actuellement le Comptoir d’entraide. Centraide Laurentides veut se départir du bâtiment, qui a besoin d’une grande dose d’amour aux dires de monsieur Paquette, et EIGL devra éventuellement trouver un nouveau local pour sa ressourcerie. Impossible de savoir pour l’instant quand ce déménagement aura lieu mais on sait que ce local devra être situé à Lachute.

Malheureusement, la fermeture du Comptoir d’entraide de Lachute signifie la perte de huit emplois. Centraide Laurentides assure qu’ils recevront des allocations de départ supérieures aux normes prévues à la loi tandis qu’EIGL invite ces employés à postuler pour les postes qui s’ouvriront prochainement au sein de son nouveau service de ressourcerie.