le Mercredi 7 Décembre 2022
le Vendredi 19 mars 2021 12:03 Sports

Une 7e place pour Elizabeth Hosking

La planchiste de Mille-Isles Élizabeth Hosking a pris le 7e rang des Championnats du monde de demi-lune de la Fédération internationale de ski (FIS) qui se sont tenus en fin de semaine dernière à Aspen, au Colorado. Il s’agit de sa meilleure prestation à ce championnat, elle qui vient de revenir à la compétition après une fracture à la cheville qui l’a gardée loin des pistes l’an dernier.

Hosking avait pris le 8e rang lors de sa dernière participation aux Championnats du monde de demi-lune en 2019. S’étant fracturé la cheville au début de 2020, elle avait fait l’impasse sur la compétition l’an dernier.

Ce n’est que lors de la dernière Coupe du monde, disputée à Laax en Suisse à la fin de janvier dernier, qu’elle a renoué avec les pistes où elle a pris le 23e rang. La semaine suivante, elle a remporté la compétition de Crans Montana, toujours en Suisse, comptant pour le championnat européen.

Sixième à l’issue des qualifications jeudi dernier, Hosking a finalement terminé au 7e rang lors de la finale le 13 mars, elle qui a complété deux de ses trois descentes. «Je suis comblée et heureuse de ce que j’ai accompli, a indiqué la planchiste au terme de la compétition. Je me sens tellement bien, autant physiquement que mentalement. Je peux dire que je suis bien en selle pour la suite.»

En effet, à un an des Jeux olympiques d’hiver de Pékin, la jeune femme de 19 ans peut donc espérer faire partie de l’équipe nationale canadienne et avoir la chance d’améliorer sa 19e place obtenue lors des Jeux de Pyeongchang en 2018.

«Cette 7e position est extrêmement significative pour moi après une année difficile. Revenir à la compétition suite à une fracture, avec en plus une pandémie mondiale, disons que ça ajoute une difficulté, lance-t-elle. Je peux donc dire mission accomplie! Et surtout, je confirme que j’ai bel et bien ma place dans l’élite mondiale.»

Elizabeth Hosking prendra part cette fin de semaine à la dernière Coupe du monde de la saison, toujours à Aspen. Elle reviendra ensuite au Québec après trois mois à l’étranger.