le Jeudi 8 Décembre 2022
le Mardi 2 février 2021 14:13 Lachute

Une centaine d’emplois créés Trévi investit 15 M$ à Lachute

Le fabricant québécois de piscines Trévi s’installe à Lachute. Il ne s’agira cependant pas d’une nouvelle boutique: l’entreprise s’est portée acquéreur des anciennes installations de SGL afin d’y installer une nouvelle usine de fabrication de spas et d’injection de plastique. Ce sont 15 millions $ que l’entreprise compte investir dans ces installations qui devraient permettre la création d’une centaine d’emplois d’ici la fin de l’année.

Depuis la mi-novembre, Trévi est propriétaire des anciennes installations de SGL à Lachute, sur le chemin Béthany, qui a fermé ses portes en 2014. Trévi est aussi propriétaire de terrains le long de l’autoroute 50 ainsi que sur le chemin Félix-Touchette, au nord des installations du ministère des Transports du Québec. L’entreprise connaissait donc déjà bien Lachute avant de se porter acquéreur de ces nouveaux terrains.

«On était déjà propriétaire de terrains industriels à Lachute et en rencontrant les gens de la ville et en voyant le dynamisme de celle-ci, ça nous a intéressé de venir nous y installer et de démarrer notre propre usine d’injection de plastique et de fabrication de spas, explique Benoit Hudon, président de Trévi Fabrication, la division qui fabrique les piscines et spas de l’entreprise. On a vu qu’il y avait de belles opportunités et on a discuté avec les propriétaires du terrain de SGL pour pouvoir l’acheter.»

Selon monsieur Hudon, les installations actuelles du site seront renovées: isolation, toiture, revêtement extérieur et chauffage seront refaits. Aucune nouvelle construction n’est prévue mais malgré cela, ce sont quand même près de 15 millions $ que l’entreprise compte investir dans ce projet.

Sur les 250 000 pieds carrés que mesure le bâtiment principal, 100 000 seront utilisés pour la fabrication de spas et l’injection de plastique. Le reste de la superficie servira à l’entreposage. Une centaine d’emplois seront créés, ce qui se rapproche du nombre d’employés qui oeuvraient chez SGL au moment de sa fermeture. Le début de la production est prévue pour la fin de 2021.

Marché en croissance

Avec la pandémie de Covid-19 et les restrictions sur les voyages, beaucoup de gens ont investi dans des piscines ou des spas au lieu de prévoir des vacances à l’extérieur de la province. Ce marché est donc en pleine croissance et l’usine de fabrication de Trévi, située dans le secteur St-Janvier de Mirabel, peine à répondre à la demande.

«Notre usine de fabrication est en très forte expansion et nos sous-traitants de moulage ont de la difficulté à nous fournir, affirme monsieur Hudon. L’objectif [de la nouvelle usine lachutoise] est d’accroître notre production et de créer une autonomie dans le moulage qui est actuellement fait à l’extérieur et que nous allons pouvoir rapatrier chez nous.»

Mais lorsque les restrictions sanitaires seront levées, monsieur Hudon craint-il une baisse dans la demande de produits liés aux piscines et aux spas?

«Il faut être réaliste, on s’attend à un ralentissement mais il faut aussi penser que pour les produits qui seront fabriqués à Lachute, plus de 70% de ceux-ci seront destinés au marché américain. Ce n’est donc pas principalement pour répondre aux besoins du marché local, indique-t-il. Le déploiement de notre marché de fabrication de piscines hors-terre est tellement grand que la Covid-19 a moins d’impact.»

Monsieur Hudon espère pouvoir faire une cérémonie d’inauguration de l’usine avec public si la situation sanitaire s’améliore d’ici la fin de l’année. «C’est un site très connu à Lachute et pour les gens qui y auront travaillé au fil des 25 dernières années avec SGL, ils verront que les améliorations que nous y aurons apportées seront vraiment majeures!», conclut-il.