le Vendredi 9 Décembre 2022
le Mardi 19 janvier 2021 13:42 Lachute

Projet récréotouristique une fois le canal rénové Le fédéral confirme une aide de 2,5 M$ pour le canal de Grenville

C’était la dernière pièce du puzzle: le gouvernement canadien a annoncé une aide de 2,5 M$ à la municipalité de Grenville pour la réfection de son canal le 18 janvier dernier. Combiné au montant identique annoncé cet automne par le gouvernement du Québec, la municipalité prévoit ainsi rénover le canal dès cette année, une annonce qui s’inscrit dans un projet récréotouristique plus vaste.

C’est la ministre du Développement économique et des Langues officielles, Mélanie Joly, qui a procédé à l’annonce d’une aide de 2,5 M$ au village de Grenville en provenance de Développement économique Canada pour les régions du Québec. «Ça fait quelques années que le député Stéphane Lauzon nous parle du canal de Grenville, a-t-elle lancé. Ce canal fait partie de l’histoire du Québec et du Canada. Avec le temps, les gens ont vu dans cet endroit une place pour apprécier un plan d’eau. C’est un beau projet collectif.»

«L’annonce d’aujourd’hui dynamisera le secteur du tourisme», croit pour sa part le député d’Argenteuil-La Petite-Nation, Stéphane Lauzon.

Le canal de Grenville fait l’objet de discussions depuis plus de 30 ans: en 1988, le gouvernement fédéral a laissé la propriété du canal au provincial qui, deux ans plus tard, la cédait à son tour à la municipalité du Village de Grenville. Le fardeau financier pour l’entretien du canal s’est depuis révélé trop important pour cette dernière qui a demandé à plusieurs reprises aux différents paliers gouvernementaux une aide.

Pour le maire de Grenville, Pierre Thauvette, qui siège au conseil de la municipalité depuis 26 ans, l’annonce du gouvernement fédéral combinée à celle faite par Québec en novembre dernier signifie la fin d’une saga. «Maintes représentations ont été faites auprès des différents gouvernements qui se sont succédés au fil des ans sans que ça ne porte fruit, a-t-il lancé. C’est toujours la municipalité qui a payé pour empêcher que les murs s’effondrent. On a dépensé plus de 365 000$ depuis que ça commencé à s’écrouler. Finalement, aujourd’hui, on nous a écoutés. On est super heureux!»

Le maire a remercié le député Stéphane Lauzon, la MRC d’Argenteuil ainsi que les employés de sa municipalité pour leur travail dans ce dossier, tout en ayant une pensée pour ses deux prédécesseurs, Ronald Tittlit et Luc Grondin, décédés sans avoir vu la réussite de leurs efforts.

Réfection et grand projet

Avec des subventions totalisant 5 M$ en provenance des deux paliers de gouvernement, le Village de Grenville pourra refaire les murs de soutènement du canal et ajoutera des quais et une promenade piétonne. Les travaux permettront également de sécuriser les infrastructures municipales qui longent de part et d’autre le plan d’eau. Le chantier devrait débuter dès cet été et s’étendre sur deux ans.

Le maire Thauvette l’avoue, c’est le projet de développement d’une marina d’une quarantaine de places liée au canal qui aurait permis à la municipalité d’aller chercher ces subventions pour la réfection de l’endroit.

«C’est ce qui a probablement activé le processus pour que l’on ait de l’argent: depuis que je suis au conseil que je parle d’avoir une marina dans la baie de Grenville mais pour avoir des subventions, on était peut-être mieux de la faire dans le canal», explique-t-il.

La réfection du canal s’inscrit aussi dans un projet récréotouristique plus vaste pour la municipalité. Outre les quais dans le canal pour accueillir une quarantaine de navires de plaisance et la promenade piétonne, la municipalité prévoit offrir la location de petites embarcations (kayak, canot, ‘paddleboard’) près de la rampe de mise à l’eau à l’extrémité ouest du canal. Déjà, l’ancien bureau d’accueil touristique, autrefois situé au pied du pont du Long-Sault, a été déplacé cet automne près de cet endroit avec comme objectif d’en faire un petit café. Un système de lavage de bateau a aussi été mis en place l’été dernier. Le maire croit que l’ensemble de ces investissements, qui ne sont pas liés aux subventions reçues des deux gouvernements, devraient permettre la création de cinq emplois saisonniers.

Le maire ajoute qu’un volet d’interprétation de l’histoire du canal pourrait être ajouté à la Maison du Patrimoine située toute proche.

Le canal de Grenville a été bâti entre 1818 et 1833, sous la direction du capitaine Henry du Vernet, du corps royal de génie anglais (la Royal Staff Corps). Ouvert en 1834 et fermé en 2008, le canal, élargi en 1870, était long de 16 km à l’origine. Depuis la construction du barrage de Carillon au début des années 60 et la hausse du niveau de la rivière des Outaouais qui en a suivi, il n’en reste plus de nos jours qu’une parcelle de visible.