le Lundi 5 Décembre 2022
le Jeudi 18 juin 2020 21:30 Société

COVID-19 : Le nombre de cas en chute libre

La crise de la COVID-19 semble se résorber dans les Laurentides alors que le nombre de cas actifs est en chute libre depuis quelques jours. Cependant, les responsables du Centre de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides admettent qu’il faudra se tenir prêts pour la possible deuxième vague de cette maladie à l’automne.

En date du 16 juin, on comptait 74 cas de la COVID-19 dans Argenteuil, soit une hausse d’à peine dix cas en deux semaines. On comptait toujours cinq décès dans la MRC dont trois étaient des résidents des CHSLD de l’hôpital de Lachute (Pavillon et unité de la Fontaine) selon les documents du ministère de la Santé et des Services sociaux.

Quant au nombre de cas par municipalités, en date du 12 juin, on en comptait 33 uniquement à Lachute tandis que Brownsburg-Chatham en comptait 12 et Saint-André-d’Argenteuil, neuf. Les six autres municipalités de la MRC comptent entre un et quatre cas chacune.

Pour l’ensemble du territoire des Laurentides, on comptait 842 cas actifs de la maladie en date du 16 juin pour un total de 3201 cas recensés depuis le début de la pandémie en février dernier. Ce sont donc 2359 cas qui sont considérés comme guéris, ce qui représente 73,7% de tous les cas recensés.

Quant au nombre d’hospitalisations, celui-ci est en baisse. Lors de la conférence téléphonique tenue par le CISSS le 8 juin dernier, on indiquait qu’il n’y avait qu’une trentaine de patients hospitalisés à l’hôpital de St-Jérôme, là où les malades de la COVID-19 sont regroupés, dont une dizaine aux soins intensifs.

«On observe depuis quelques jours une diminution du nombre de nouveaux cas. De 60 à 80 cas qui étaient recensés par jour, on est rendu à une moyenne de 15 cas par jour, confirme le docteur Éric Goyer, directeur de la santé publique des Laurentides. Cependant, on semble observer un relâchement dans les mesures de prévention avec l’arrivée du beau temps. On demande aux gens de respecter si possible le deux mètres de distanciation, de porter un masque et de ne pas se déplacer vers d’autres régions.»

D’ailleurs, au terme de la tenue de la clinique mobile de dépistage de la COVID-19 dans Argenteuil du 25 au 28 mai dernier, sur les 256 tests effectués, seulement 2 à 4 nouveaux cas ont été détectés dans la MRC grâce à celle-ci. Le CISSS était d’ailleurs très heureux de la mobilisation du public et des municipalités lors de la tenue de cette clinique.

Recrutement

Le système de santé a été mis à mal lors de cette pandémie: en plus du manque de personnel qui était déjà une problématique bien avant l’arrivée du coronavirus, le CISSS a dû composer avec le retrait d’employés atteints de cette maladie. Au cours des dernières semaines, ce sont 2000 employés du réseau de santé laurentien qui ont été testés sur une base volontaire et seulement 26 d’entre eux ont reçu un diagnostic positif soit près de 1% du personnel dépisté.

«Parallèlement à ça, on a eu plus de retour d’employés après leur congé de maladie, indique Jean-Philippe Cotton, président directeur général adjoint du CISSS. Chaque semaine, on voit aussi qu’il y a de moins en moins de milieux de vie qui sont touchés par la COVID-19. La situation s’améliore.»

Malgré tout, la pénurie de main-d’œuvre dans le système de santé reste complet. Le gouvernement Legault a d’ailleurs annoncé un programme pour encourager les citoyens à devenir préposé aux bénéficiaires, une mesure qui semble avoir été très populaire: plus de 90 000 personnes ont démontré de l’intérêt pour ce programme à travers le Québec. Dans les Laurentides, ce sont les quatre centres de formation professionnelle qui offrent ce cours dans la région qui étudient la recevabilité des candidatures déposées. En date de lundi, 360 candidatures avaient été jugées recevables. L’étude des candidatures se poursuit présentement puisque que le CISSS espère aller chercher 300 autres candidats de qualité pour suivre cette formation.