le Mercredi 7 Décembre 2022
le Mardi 1 novembre 2022 13:40 | mis à jour le 1 novembre 2022 14:55 Santé

Comment s’y retrouver à l’épicerie

Le prix de la nourriture grimpe en flèche, le marketing alimentaire est toujours présent et le gaspillage alimentaire est incessant. On peut ainsi parfois se demander si on fait les meilleurs choix pour notre santé et notre portefeuille. Voici quelques astuces pour simplifier la virée à l’épicerie, réduire le gaspillage et demeurer à l’affût des prix.

Dresser une liste

Avant de faire l’épicerie, rédigez une liste en fonction de vos besoins. Jetez d’abord un coup d’œil au contenu de vos armoires, de votre réfrigérateur et de votre congélateur. Si vous suivez des recettes, inscrivez les ingrédients nécessaires. Également, consultez les circulaires pour être à l’affût des rabais. Vous pouvez même planifier votre menu de la semaine en fonction de ceux-ci.

Planifier son budget

Prévoyez le budget que vous pouvez ou que vous voulez allouer à la nourriture pour la semaine. Avec la hausse des prix et les achats impulsifs, il est facile de faire grimper la facture. Cela vous permet également d’aider à réduire le gaspillage alimentaire en évitant les achats « qui restent dans le fond du frigo ».

Miser sur les aliments usuels

Ayez sous la main une liste des aliments et des ingrédients que vous utilisez fréquemment (à chaque jour ou à chaque semaine) et vérifiez si vos stocks sont suffisants. Ces aliments pourraient inclure du lait, du pain, des pâtes, du riz, du yogourt, du fromage ainsi que des fruits ou des légumes congelés. Il peut d’ailleurs être utile d’acheter ces aliments, surtout ceux non périssables, en plus grandes quantités.

Opter pour les marques maison

Les produits de marques maison offrent des prix concurrentiels et des exclusivités. Il est possible de réduire la facture d’épicerie en achetant des produits maison, tels que Sans Nom, Compliment, Selection et Great Value, plutôt que leurs équivalents de marques internationales.

Acheter des produits de saison

Les aliments en saison sont parfois moins chers que leurs concurrents. Ils voyagent de plus courtes distances avant d’atteindre le marché ou l’épicerie. Ils ont également l’avantage d’être plus goûteux. Si cela est possible pour vous, tentez d’en ajouter quelques-uns à votre panier.

Regarder partout

Les produits mis en valeur sur les étagères se trouvant au niveau des yeux sont souvent plus chers. Prenez l’habitude de regarder tous les niveaux, incluant celui du bas et celui du haut.

Prendre des raccourcis

Les raccourcis tels que les légumes et les fruits déjà lavés et/ou déjà coupés, les salades préparées ou le riz minute peuvent s’avérer utiles si vous prévoyez manquer de temps pour la préparation des repas de la semaine. Bien que ces raccourcis aident à sauver du temps en cuisine, certains sont plus chers.

Miser sur la variété

Tentez d’acheter (et de manger!) des aliments provenant de toutes les catégories de l’assiette équilibrée du Guide alimentaire canadien : des grains entiers, des aliments protéinés, surtout de source végétale, ainsi des fruits et des légumes.

Apprivoiser la congélation

La congélation permet de conserver certains aliments plus longtemps. Si des produits que vous consommez régulièrement sont en rabais et que l’espace le permet, pourquoi ne pas en acheter davantage et en congeler une partie? Cela s’applique bien à tous les types de pain et à d’autres produits de boulangerie comme les muffins, à la viande, à la volaille, au poisson et bien sûr, aux aliments surgelés.

Vous appliquez peut-être déjà certaines de ces stratégies. Il reste qu’il est important de les rappeler, compte tenu de la hausse du prix de la nourriture, du marketing alimentaire omniprésent et du gaspillage alimentaire. Quelle nouvelle tactique allez-vous inclure dans vos habitudes?

Un mot de l’autrice 

Pour toute question : charbonneau.esther@gmail.com