le Vendredi 9 Décembre 2022
le Vendredi 2 septembre 2022 8:53 Économie

Les banques alimentaires face à l’inflation

Plus que jamais, l’inflation fait rage à travers tout le pays. N’épargnant pas le portefeuille des citoyens, cette hausse du coût de la vie se fait ensuite ressentir chez ceux qui ont pour but de leur venir en aide. À Hawkesbury, c’est notamment le cas de la Banque alimentaire centrale qui constate une forte hausse de sa clientèle et donc de ses dépenses en 2022.

« Avec l’inflation, les dépenses augmentent alors que bien souvent le revenu des gens reste fixe », déplore Robert Lefebvre, impliqué à la Banque alimentaire centrale de Hawkesbury depuis plus d’une décennie.

Pour bien contextualiser la situation, l’inflation se définit comme une « hausse généralisée et durable du niveau moyen des prix des biens et services dans une économie, qui se traduit par une diminution du pouvoir d’achat ».

Pour ce qui est de l’économie fédérale, en juin dernier, la Banque du Canada affichait une inflation de 8,1%, soit la plus élevée depuis plus de 30 ans. D’un point de vue régional, l’impact de tout cela est frappant, notamment à Hawkesbury.

Quelques chiffres

Pour faire comprendre cet impact, Robert Lefebvre a fait parvenir au Régional quelques chiffres comparant l’année 2021 à l’année 2022 de la Banque alimentaire centrale de Hawkesbury.

Ainsi, de janvier à août 2021, la Banque avait servi 323 adultes et 142 enfants, pour un total de 465 personnes. Au cours de la même période, maintenant en 2022, c’est 420 adultes, 182 enfants et donc 602 personnes qui ont eu recours à la Banque, soit une hausse de près de 30%.

« Tu fais ton épicerie et tu remarques que c’est plus cher, mais il faut savoir qu’on vit la même chose en achetant la nourriture pour les gens », explique le bénévole.

De ce fait, la demande croissante jumelée à l’inflation ont toutes les deux participé à faire bondir la facture de la Banque par rapport à l’année précédente.

En 2021, dans les cinq premiers mois de l’exercice fiscal de la Banque, soit du 1er avril au 30 août, le coût total des achats liés à la nourriture s’élevait à 30 335$. Cette année, ce chiffre s’élève à 52 385 $, soit une augmentation de plus de 70%.

Ces augmentations ne sont toutefois pas observées qu’à Hawkesbury. À cause de cela, les dons provenant de divers organismes, tel que Banques alimentaires Canada, sont individuellement moindres étant donné les demandes plus nombreuses.

L’importance de donner

Malgré tout, les bénévoles derrière la Banque alimentaire centrale de Hawkesbury refusent de baisser les bras, préférant simplement rappeler à la population l’importance de leur implication.

« On continue de ‘tenir le fort’, mais on espère que les choses vont se replacer bientôt. Alors c’est très important que les gens continuent d’être généreux et de donner… surtout présentement », conclut Robert Lefebvre, soulignant au passage le généreux don de 2 000$ de la Banque TD Canada Trust lors du mois d’août.

C’est d’ailleurs la remise de ce don qui se retrouve en couverture de l’article, alors qu’on peut voir, de gauche à droite, Robert Lefebvre (bénévole), Stéphanie Lauzon-Bierema (gérante de la Banque alimentaire), Jeanne Charlebois (présidente de la Banque alimentaire et Daniel Labelle (directeur de la Banque TD Canada Trust).