le Vendredi 9 Décembre 2022
le Vendredi 29 juillet 2022 15:45 Culture

Création du Centre d’arts d’Argenteuil

Un nouvel organisme est né le 15 juin dernier. Le Centre d’arts d’Argenteuil a en effet été créé afin de reprendre la gestion de la galerie de la rue Clyde de Lachute des mains de la Route des arts. Mais ce n’est pas tout: on promet également d’aller rejoindre le public ailleurs que dans cette galerie.

La Galerie de la Route des arts a vu le jour en 2019 afin de donner à Lachute un lieu de diffusion pour les artistes en arts visuels, suite à la fermeture de la galerie de l’hôtel de ville lachutois. L’organisme de la Route des arts, qui organise son circuit annuel de visites d’ateliers d’artistes, avait la responsabilité de gérer l’endroit mais au fil du temps, cela devenait un peu lourd pour ses bénévoles.

«C’était trop pour notre organisme, explique Jacqueline Chartrand-Cauden, présidente de la Route des arts. On avait deux gestions totalement différentes dont une axée sur le communautaire avec la galerie. Ce n’est pas une chicane ou une mésentente, c’est vraiment pour avoir un conseil d’administration distinct pour la galerie.»

Ainsi est née l’idée de céder la gestion de la galerie située au 76, rue Clyde, à un organisme distinct. Le 15 juin, le Centre d’arts d’Argenteuil a tenu son assemblée générale de fondation.

Aller dans la communauté

Comme l’explique Jean Bernard Guindon, président du conseil d’administration provisoire du Centre d’arts d’Argenteuil, la mission première de la Route des arts est de gérer un circuit d’artistes et non pas de gérer une galerie permanente. D’avoir un nouvel organisme qui sera principalement responsable de celle-ci aidera à ce que cette galerie prenne de l’essor.

«Ce sera plus qu’une galerie: on veut que ce soit un centre d’arts pour diversifier nos activités et aller dans la communauté, avoir un engagement social important et développer un esprit coopératif avec le milieu, poursuit monsieur Guindon. On veut impliquer l’ensemble de la communauté, même les gens qui ne sont pas intéressés par les arts.»

Il ajoute vouloir développer des liens avec les écoles, des résidences pour aînés et des organismes communautaires afin de rejoindre une clientèle qui n’est pas nécessairement portée à visiter une galerie d’arts par elle-même. Le milieu des affaires est aussi dans la mire du nouvel organisme.

«Il y a des moyens d’emmener les gens à découvrir ce que c’est que l’art, dit-il. On veut que ce soit un nouveau dynamisme pour la vie artistique à Lachute et les environs pour mettre en valeur cette place exceptionnelle.»

Déjà, le Centre d’arts d’Argenteuil aurait une programmation d’établie d’ici jusqu’à la fin de l’année, notamment en poursuivant la tenue d’expositions à la galerie ainsi que des ateliers créatifs. L’organisme voudrait éventuellement tenir des activités à l’extérieur du local de la rue Clyde mais rien de définitif n’a encore été élaboré.

Autant monsieur Guindon que madame Chartrand-Cauden soulignent que les deux organismes vont collaborer de manière importante afin de faire rayonner les arts visuels dans la région, notamment en faisant la promotion des activités de l’un et l’autre.

Le transfert officiel de la gestion de la galerie devrait être terminé d’ici la fin de l’année financière de la Route des arts, soit le 30 septembre.