le Mardi 29 novembre 2022
le Jeudi 28 juillet 2022 8:31 Économie

Une « Structure » d’affaires qui vaut de l’or

Structures Héritage a débarquée à Hawkesbury en février dernier. Depuis, l’entreprise n’a pas cessé de croître, et ce, malgré la pénurie de main-d’œuvre et de matériaux qui sévit actuellement dans le domaine de la construction. Dans un événement célébrant l’arrivée et le succès immédiat de l’entreprise dans l’Est ontarien, le Régional est allé à la rencontre de ses artisans le 16 juin dernier.

« Le gros de notre business, c’est le multilogement, les condos, le locatif et aussi les résidences de travailleurs, quelque chose qu’on voit de plus en plus dans les dernières années », explique Sylvain St-Maurice, directeur général et co-propriétaire de Structures Héritage.

S’appelant autrefois Modulaire Héritage et fondé au Québec il y a cinq ans, Structures Héritage a pris l’Est ontarien d’assaut en 2022. Comme son changement de nom l’indique, elle a « un peu mis le modulaire de côté » pour se concentrer directement dans les différents types de structures. Pratique, puisqu’en faisant certains de ses propres matériaux, l’entreprise peut en partie contourner la pénurie qui sévit actuellement.

Des partenariats efficaces

Comme son directeur général le souligne, l’événement à l’ambiance familiale voulait souligner le succès rapide de l’entreprise en Ontario, mais surtout souligner le travail de tous ceux qui ont mis la « main à la pâte » pour le rendre possible.

Somme toute, un travail d’équipe pour d’abord assurer l’arrivée de l’entreprise en Ontario, mais aussi pour trouver des fonds et de la main-d’œuvre pour cette dernière. Un partenariat que n’a pas manqué de souligner le maire de Hawkesbury qui était sur place.

« Je donne presque tout le crédit à Association d’investissement industriel de Hawkesbury qui a travaillé très fort pour que cette belle industrie vienne s’installer ici à Hawkesbury. Merci aussi au Centre de services à l’emploi de Prescott-Russell qui est allé faire du scouting pour trouver des employés, parce que c’est tout aussi important », a affirmé Paula Assaly, devant plus d’une soixantaine de personnes présentes dans l’atelier de Structures Héritage aménagé pour l’occasion.

« Axé sur l’employé, pas l’employeur »

Comme le maire l’a souligné, les employés sont en effet très importants. Les bons employés sont d’autant plus précieux dans le contexte actuel de pénurie de main-d’œuvre.

L’ambiance familiale de l’événement n’était donc pas étrangère à celle qui règne au travail puisque l’entreprise fait tout ce qu’elle peut pour accommoder les 25 employés qu’elle a recrutés en quelques mois, en plus de ceux y travaillant déjà de l’autre côté de la rivière des Outaouais.

« Dans la façon dont on gère, tout est axé sur l’employé et non l’employeur […], on essaie vraiment de créer une ambiance de travail, avant un milieu de travail », conclut Sylvain St-Maurice qui gère Structures Héritage avec sa conjointe, Audrey Simard, une entreprise semblant vivre en marge de cette pénurie de main-d’œuvre qui fait si souvent les manchettes.