le Lundi 28 novembre 2022
le Lundi 4 juillet 2022 12:01 Éducation

Le CSSRDN face à un manque de locaux dans Argenteuil

Le Centre de services scolaire de la Rivière-du-Nord (CSSRDN) doit faire face à un manque de locaux à travers son territoire alors que le nombre d’élèves est en augmentation. Le territoire d’Argenteuil ne fait pas exception et le CSSRDN devra ajouter des classes modulaires à deux écoles dès l’an prochain. Quant à l’ancienne école primaire Immaculée-Conception, elle sera rénovée pour accueillir de nouveau des élèves du primaire d’ici la rentrée 2024.

Construite au début des années 50, l’école Immaculée-Conception (photo) est située tout à côté de l’école primaire L’Oasis à Lachute. Au cours des dernières années, le bâtiment a accueilli Le Tremplin, une école destinée aux élèves du secondaire ayant des problématiques de comportement. Or, le CSSRDN a annoncé le 23 juin dernier que Le Tremplin déménagerait dès l’an prochain à St-Jérôme. L’espace ainsi libéré à Lachute devrait servir à accueillir des élèves du primaire.

«La clientèle du Tremplin est majoritairement composée de jeunes de St-Jérôme, indique Nadyne Brochu, conseillère en communication au CSSRDN. On ramène donc ces jeunes à St-Jérôme et pendant ce temps, on va rénover le bâtiment pour que, dans quelques années, il puisse accueillir le flot de clientèle du primaire.»

En effet, au cours des deux prochaines années, l’ancienne école Immaculée-Conception sera rénovée afin de pouvoir accueillir une dizaine de classes du primaire lors de la rentrée 2024-2025. Pour l’instant, on ignore le coût de ces travaux de rénovation. On ignore également si le bâtiment sera géré en tant qu’annexe de l’école L’Oasis, située tout à côté, ou en tant qu’école primaire distincte.

«Pendant un certain temps, la croissance [de la clientèle scolaire] ne touchait pas trop Argenteuil, explique madame Brochu. Mais depuis quelques temps, ça bouge aussi dans Argenteuil, il y a beaucoup de jeunes familles qui s’y installent. On manque un peu d’espace dans une perspective de moyen à long terme. Pour prévenir le coup, c’est pour ça qu’on va rénover le bâtiment qui accueillait Le Tremplin.»

Soulignons qu’une aile de ce bâtiment accueille la Clinique de pédiatrie sociale en communauté d’Argenteuil. Madame Brochu confirme que celle-ci ne sera pas touchée par le projet de rénovation.

Classes modulaires

Concernant l’école L’Oasis, le CSSRDN a aussi annoncé qu’il y installera quatre classes modulaires au cours de l’été afin d’accueillir quelque 110 élèves supplémentaires lors de la prochaine rentrée.

L’école St-André, à St-André-d’Argenteuil, recevra elle aussi une nouvelle classe modulaire au cours de l’été afin d’accueillir une vingtaine d’élèves de plus. Cette classe s’ajoute à celles qui y ont déjà été installées en 2019. Il n’est cependant pas prévu par le CSSRDN de faire un agrandissement plus permanent de l’école.

«On voit qu’il y a une croissance qui s’en vient dans Argenteuil. On est dans le prévisionnel où l’on va avoir de l’espace pour rééquilibrer notre clientèle à travers les écoles du secteur, explique Nadyne Brochu. En attendant d’avoir des locaux adaptés, on est obligé d’ajouter des classes modulaires.»

La nouvelle école St-Philippe

Ces projets de rénovation et d’ajout de classes modulaires s’ajoutent au projet de construction de la nouvelle école St-Philippe. Rappelons qu’en septembre 2020, le gouvernement provincial avait annoncé qu’une nouvelle école plus grande allait remplacer l’actuel bâtiment.

Présentement, l’école St-Philippe accueille environ 160 élèves répartis dans deux classes de maternelle et huit classes de niveaux réguliers, de la 1re à la 6e année. La nouvelle bâtisse pourra accueillir quatre classes de niveaux réguliers supplémentaires et aura un gymnase et une salle polyvalente plus grande que ceux actuellement utilisés. L’école pourra donc accueillir plus d’élèves. Des classes de maternelle 4 ans sont aussi au menu.

Selon madame Brochu, les sols des terrains qui pourraient accueillir cette nouvelle construction sont toujours à l’étude. Les travaux se poursuivront cet été. Parallèlement à ces analyses, un comité composé de professionnels (architectes et ingénieurs) a été formé et débutera ses travaux dans le courant de l’été. Le projet est toujours estimé à 20,2 millions de dollars et devrait être complété pour la rentrée scolaire 2025-2026.

ERRATUM: Une version précédente de ce texte identifiait l’école sur la photo comme étant l’école Léo-Clément mais il s’agit en fait de l’ancienne école Immaculée-Conception, Léo-Clément étant l’actuelle école L’Oasis.