le Lundi 5 Décembre 2022
le Mardi 7 juin 2022 9:38 Santé

Mood Walks: plein air, santé physique et mentale

La filiale de Champlain-Est de l’Association canadienne pour la santé mentale (ACSM) a dévoilé sa toute dernière initiative, le 5 mai dernier au parc de la Confédération de Hawkesbury, soit la Mood Walks.

« Ce que c’est Mood Walks, ou le Moral en Marche en français, c’est un programme de huit semaines qui encourage l’activité physique, marcher dans la nature et sociabiliser avec les gens », explique Geneviève Desrochers, agente de promotion en santé mentale pour l’ACSM de Champlain-Est.

La date de cette annonce avait été choisie puisque la première semaine de mai était la 71e édition de la Semaine canadienne de la santé mentale. Le fait qu’il s’agissait d’une journée ensoleillée réunissait donc tous les ingrédients pour le dévoilement d’une initiative qui a fait ses preuves.

« On sait que marcher dans la nature ou dans un espace vert, c’est bon pour la santé mentale. Faire de l’activité physique régulièrement, c’est bon aussi, alors le programme Mood Walks combine tout ça », ajoute-t-elle.

Le thème de l’empathie

Le programme de huit semaines a débuté le 2 juin, encore au parc de la Confédération, et chaque semaine apportera un thème différent.

La journée de dévoilement, ayant accueilli plus d’une cinquantaine de personnes, dont plusieurs élèves de l’École secondaire publique Le Sommet, était en quelque sorte une pratique pour la première semaine. Les participants ont donc pu marcher en groupe pendant près de 30 minutes, au lieu d’une heure comme ce sera le cas dès juin, et était invité à parler de comment ils se sentaient, puisque le tout premier thème est celui de l’empathie.

Un thème qui est aussi celui de la semaine canadienne de la santé mentale de cette année et qui se définit comme suit.

« Habileté à percevoir, à identifier et à comprendre les sentiments ou émotions d’une autre personne tout en maintenant une distance affective par rapport à cette dernière », peut-on lire sur le site de l’Office québécois de la langue française.

En d’autres mots, c’est de comprendre le point de vue d’une personne, comment elle se sent, le tout sans aucun jugement.

« L’idée est de ne pas cacher ou refuser de se sentir d’une certaine manière, mais de marcher et parler pour mieux passer à travers », conclut celle qui fait partie d’une douzaine d’agents et agentes de promotion de la santé mentale pour l’ACSM de Champlain-Est.

Pour s’inscrire

Depuis quelques années, l’initiative a fait ses preuves provincialement un peu partout en Ontario. Ainsi, une personne souhaitant se joindre à la première Mood Walks de Champlain-Est, ou en apprendre davantage sur l’organisme qui la chapeaute peut s’inscrire via l’onglet « événement » du site web cmha-east.on.ca. Le tout a débuté le 2 juin, au parc de la Confédération de Hawkesbury.