le Mercredi 7 Décembre 2022
le Vendredi 18 février 2022 13:00 Économie

Boom en immobilier, démographie et construction à Lachute en 2021

Selon les plus récentes données offertes par Statistiques Canada, la Ville de Lachute a connu l’une des plus fortes hausses démographiques de la province, voire du pays en 2021.

Ces plus récents chiffres, publiés en janvier dernier, estiment que la population lachutoise est passée de 13 494 à 13 888 habitants, de juillet 2020 à juillet 2021. Cette augmentation de 394 habitants représente un taux de croissance de 2,9%. Au Québec, seule la ville de Cowansville (3,7%) a connu une plus forte augmentation. Au Canada, seulement trois autres villes ont connu une plus forte croissance démographique, il s’agit de trois villes ontariennes, soit Woodstock (3,1%), Wasaga Beach (3,5%) et de Carleton Place (3,8%). D’ailleurs, avec la cinquième plus forte croissance au niveau national en 2021, ainsi que la huitième de 2020, Lachute est la seule ville du pays à se retrouver dans le « top 10 » pour une seconde année consécutive.

« Lachute possède des attraits très spécifiques pour attirer les gens désirant s’éloigner de la ville, notamment un potentiel immense au niveau des parcs, de ses espaces verts, en plus d’offrir aussi une certaine proximité avec les montagnes », explique le maire de Lachute, Bernard Bigras-Denis, en soulignant que le Service de développement économique de la MRC d’Argenteuil a fait un travail « exceptionnel », malgré la pénurie de main-d’œuvre, pour attirer des travailleurs dans la région.

Boom dans la construction et l’immobilier

Au-delà de la forte croissance de sa population, la ville de Lachute se démarque aussi dans le domaine de la construction. Selon la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), un peu plus de 420 chantiers ont vu le jour à Lachute en 2021. Il s’agit d’une hausse de 81% par rapport à l’année 2020 qui, déjà là, avait vécu une hausse de 134% par rapport à 2019. D’ailleurs, parmi la quarantaine de villes québécoises avec plus de 10 000 habitants, seules quatre ont connu une plus forte hausse de mises en chantier que Lachute au Québec. Il s’agit de Sainte-Adèle (204 %), Victoriaville (159 %), Granby (84 %) et Shawinigan (83 %). À plus grande échelle, 67 962 chantiers ont vu le jour en 2020, en faisant ainsi la troisième plus grosse année de ce domaine (le record est de 74 179 en 1987).

« Actuellement, les promoteurs sont extrêmement actifs et on sait que la plupart des projets de Mirabel ont été mis on hold, ce qui envoie la demande vers nous », indique le maire de Lachute pour expliquer la naissance de tous ces chantiers en 2021 et auparavant en 2020.

Plus encore, sans même avoir besoin d’inclure les données des chantiers et donc des nouvelles maisons, le domaine de  l’immobilier de Lachute a lui aussi monté en flèche en 2021.

En se basant sur les chiffres cette fois fournis par Centris, lors des quatre derniers trimestres et donc de l’année 2021, il y a eu 262 ventes immobilières, soit une hausse de 11% par rapport à 2020. Au niveau des nouvelles inscriptions, les 341 de cette année représentent une hausse de 17%. Sans surprise, en connaissant maintenant ces chiffres, jumelés à l’état actuel du marché immobilier, le volume de ces ventes a bondi de 30%, pour ainsi dépasser les 72M$.

Bref, le maire de Lachute se réjouit de voir sa ville en pleine croissance en ce qui a trait aux domaines de la construction et de l’immobilier, menant ainsi à une importante croissance démographique. Il reconnait toutefois que le plus gros du « défi » reste à venir.

« Encore là c’est facile de recevoir des gens, mais c’est un tout autre défi de les intégrer. Il y a encore du travail à faire à ce niveau-là, mais on veut vraiment créer un écosystème qui plaira à tous », conclut le maire Bigras-Denis, en poste depuis maintenant trois mois, voulant faire de l’intégration de ces nouveaux venus une priorité pour 2022, sans évidemment délaisser les citoyens habitant déjà Lachute.