le Jeudi 8 Décembre 2022
le Lundi 13 Décembre 2021 12:16 Municipal

Poursuite de 1,1 M$: Lachute s’entend hors cour avec Condo Solaro

La Ville de Lachute s’est entendue à l’amiable avec trois entreprises de l’entrepreneur montréalais Enrico Di Paola pour un montant qui restera confidentiel. L’entrepreneur poursuivait la ville pour un montant de 1,1 million $.

Les trois entreprises d’Enrico Di Paola (Condo Solaro, le groupe Valdi-Tech et Les Immeubles Am-Erika) poursuivaient la ville après que le projet de ce dernier de construire quatre tours à condos près du golf de Lachute eut été bloqué suite à l’élection d’un nouveau conseil municipal en 2013. Les quatre bâtiments devaient compter en tout 252 unités d’habitation de 808 à 1608 pieds carrés d’un prix d’achat variant de 169 900$ pour les plus petits à 256 900$ pour les plus luxueux. Le projet était estimé à près de 66 millions $.

L’entente hors cour a été conclue le 24 novembre dernier et autorisée par le conseil municipal lors d’une séance extraordinaire le 29 novembre suivant. Le maire Bernard Bigras-Denis a tenu à souligner que dans cette entente, il n’y avait aucune admission de faute de la part de la Ville de Lachute.

«Ce ne sera pas la Ville de Lachute qui va payer mais les assurances», a aussi tenu à ajouter le maire sans confirmer que la somme versée sera moins élevée que le montant qui était réclamé au départ. «C’était une des options qui nous avaient été présentées. [À mon arrivée comme maire], j’ai demandé la possibilité que ça se règle hors cour mais au final, ce sont les assureurs et les avocats qui ont décidé d’aller de l’avant.»

Par ailleurs, rappelons que la firme comptable Amyot Gélinas poursuit également la Ville de Lachute et la Régie intermunicipale Argenteuil-Deux-Montagnes  pour diffamation pour un montant de 850 000$. La poursuite, déposée à l’automne 2016, fait suite à des résolutions adoptées par les deux entités municipales mettant en cause le cabinet comptable. Monsieur Bigras-Denis précise que les avocats de la ville se penchent actuellement sur ce dossier pour que celui-ci se règle hors cour d’une manière ou d’une autre dans un avenir proche.