le Dimanche 4 Décembre 2022
le Jeudi 18 novembre 2021 9:15 Culture

Ce mois-ci au Faimfino: La passion des fougères de Raymond Charrette

Jusqu’au 23 novembre, la Branche culturelle de Brownsburg-Chatham présente l’exposition Ptéridomanie du photographe Raymond Charrette dans laquelle celui-ci présente les fougères… sous toutes leurs formes!

Natif de Montréal et résident de Gatineau depuis une quarantaine d’années, Raymond Charrette possède une résidence secondaire à Harrington, près de la route 327. Réalisateur et scénariste de films corporatifs, il a donc un œil expérimenté lorsque lui vient le temps de braquer son objectif sur des sujets qu’il désire prendre en photo.

En 2018, il avait d’ailleurs tenu sa première exposition solo au Faimfino, exposition qui portait sur des paysages hivernaux. Cette fois-ci, ce sont les fougères qui l’ont inspiré. Le titre de l’exposition, Ptéridomanie, est d’ailleurs un terme pour désigner la «folie des fougères», une mode survenue en Grande-Bretagne à l’époque victorienne où les gens se sont intéressés à l’étude des fougères et ont commencé à les utiliser comme motifs décoratifs dans l’architecture et autres objets de tous les jours, comme des plats ou des meubles.

«Des fougères, il y en a partout! Ce n’est pas ici une étude botanique mais plutôt le plaisir de voir les formes et la lumière, explique monsieur Charrette à propos de la quinzaine de clichés exposés. Une fougère, c’est tellement banal, ça passe inaperçu. Mais quand on s’arrête et qu’on la regarde, ça vaut la peine de s’y attarder. Le plaisir est de trouver une forme.»

Les clichés ont toutes été prises dans Argenteuil au cours des quatre dernières années. Elles représentent à différents stades de leur vie, des premières pousses jusqu’à leur mort en automne. Elles sont également toutes en noir et blanc.

«Dans les fougères, il n’y a pas une grande variété de verts. Ça aurait été trop ordinaire de les laisser en couleurs, explique l’artiste. Quand tu enlèves la couleur, tu enlèves aussi une distraction. Ça demande aussi à l’observateur de faire un effort d’abstraction.»

L’exposition Ptéridomanie se poursuit jusqu’au 23 novembre au restaurant Le Faimfino (338, rue des Érables, Brownsburg-Chatham).