le Vendredi 9 Décembre 2022
le Vendredi 5 novembre 2021 16:33 Économie

Plus de 1,4 M$ pour former les jeunes travailleurs

Le 22 octobre dernier, dans le cadre d’une conférence de presse virtuelle, le Centre de services à l’emploi de Prescott-Russell (CSEPR) et le Groupe Convex ont annoncé l’obtention d’une subvention  de près de 1,4M$ pour leur programme Focus sur le futur, de la part du gouvernement fédéral pour former les jeunes de Prescott-Russell dans les 18 prochains mois.

Plus précisément, ce montant exact de 1 473 186$ provient du fonds Emploi et Développement social Canada (EDSC), via la Stratégie emploi et compétence jeunesse (SECJ). Il servira à former 170 jeunes de la région ayant une « barrière à l’emploi ». Cela peut être avoir quitté l’école secondaire très tôt, avoir un handicap, être un jeune parent, vivre dans un milieu à faible revenu, être sans-abri (ou à risque de l’être) ou encore vivre dans un milieu rural éloigné.  Les jeunes choisis pourront avoir accès à des stages rémunérés, du mentorat et même du coaching professionnel en milieu de travail. Tout ça, dans le but d’accroître leur leadership, leurs compétences, leur expérience et leur intelligence émotionnelle.

Travailler en équipe

L’obtention de cette subvention est le fruit d’un long travail d’équipe. Cette équipe est formée du CSEPR et le Goupe Convex (qui possède six entreprises dans la région qui accueilleront les jeunes du programme) qui ont décidé d’unir leurs forces pour faire une demande conjointe étoffée, plutôt que de faire deux demandes qui auraient été en concurrence. La persévérance a aussi été requise puisque leur première demande n’avait pas été retenue en 2019. Bref, un processus qui a été salué par le député fédéral Francis Drouin, présent pour l’annonce.

« [cette collaboration] démontre qu’en travaillant ensemble, on est capable d’avoir du succès. Je crois aussi que de plus en plus, que ce soit au niveau fédéral, provincial ou municipal, les gouvernements poussent ce genre de partenariat », a-t-il affirmé en soulignant le travail de Caroline Arcand (directrice générale du CSEPR) et de Simon Durand (directeur général du Groupe Convex) pour leur initiative.

Revenons-en aux jeunes

Plusieurs raisons ont mené à la création du programme Focus sur le futur. Madame Caroline Arcand a noté que 33% des jeunes qui sortent du secondaire n’envisagent ni le collège ni l’université. Plus encore, en plus de manquer de main-d’œuvre partout au pays, elle note que 93% des employeurs considèrent avoir des employés n’ayant pas certaines compétences pourtant nécessaires à leur travail. Elle a finalement ajouté qu’en sondant la population, elle a constaté qu’au moins 170 jeunes de Prescott-Russell répondent aux critères pour joindre le programme.

« L’idée est de commencer à former nos travailleurs au bas de l’échelle et donc quand ils sont jeunes », affirme-t-elle en ajoutant que le programme permettra en même temps de faire ‘d’une pierre, deux coups’. « En faisant cela, on va non seulement former les travailleurs d’aujourd’hui, mais aussi ceux de demain en leur fournissant des compétences qui pourront leur être utiles toute leur vie », a indiqué la directrice générale du CSEPR.

Finalement, elle a conclu en lançant un appel à la population, invitant tout le monde qui serait éligible, ou qui connaitrait quelqu’un d’éligible, à déposer sa candidature pour faire partie des 170 jeunes travailleurs qui feront partie du programme Focus sur le futur.