le Lundi 5 Décembre 2022
le Vendredi 5 novembre 2021 12:15 Municipal

Candidat au district 3 de Brownsburg-Chatham: Todd Lalonde veut que les citoyens soient mieux informés

Nouvellement retraité, Todd Lalonde espère débuter une seconde carrière en briguant le poste de conseiller au district 3 de Brownsburg-Chatham. Selon lui, trop de dossiers se développent dans la municipalités sans que les citoyens n’en soient adéquatement informés.

Originaire de Hawkesbury, Todd Lalonde a grandi sur la rue des Érables de Brownsburg-Chatham, ville d’origine de la famille de sa mère. Dès l’âge de 23 ans, il a commencé à travailler à l’usine qui est devenue aujourd’hui Orica avant de changer de carrière et d’œuvrer dans le monde du forage.

«Ça été une belle expérience qui m’a permis de voyager partout au Québec. Puis, je suis passé chez Downing Drilling avec qui j’ai pu faire du forage de diamants en Saskatchewan. J’ai failli aller au Groenland mais ma femme ne voulait pas!», raconte-t-il, soulignant avoir pris sa retraite à l’âge de 57 ans l’an dernier, au tout début de la pandémie de Covid-19.

Marié et père de deux filles, le candidat a maintenant du temps devant lui. C’est d’ailleurs le dossier de la construction d’immeubles à logements sur la rue Park, près de chez lui, qui l’a incité à s’intéresser de plus près à la politique municipale. Le Comité consultatif d’urbanisme de la municipalité a autorisé des dérogations pour permettre la construction d’immeubles de trois étages alors que le secteur n’est composé que de résidences unifamiliales.

«Ce n’est pas une place pour mettre des triplex au milieu de maisons unifamiliales, dit-il. Avec le stationnement, les bacs à déchets et de recyclage, ça ne marche pas, il manque de place. Ils n’auraient jamais dû faire ça là. C’était mal pensé.»

S’étant impliqué pour faire connaître son opposition à ce projet auprès du conseil municipal, monsieur Lalonde indique que cette expérience l’a incité à sauter à pieds joints dans l’expérience politique et à se présenter comme candidat au district 3.

«J’ai pris ma retraite, j’ai le temps de m’impliquer, lance-t-il. J’ai toujours voulu le faire mais avec mon travail, je n’avais pas le temps. Maintenant, j’en ai. Je veux de la transparence car ça fait 50 ans que j’habite ici et récemment, il y a plein de choses qui se sont produites et que les gens n’étaient pas au courant. Les payeurs de taxes n’ont pas de voix et pourtant, lorsque la ville veut faire de grandes dépenses, il faut que les électeurs puissent être mieux informés.»

«C’est facile de chialer mais on est pas au courant de tous les détails. Si je suis au conseil, je pourrai bien expliquer aux gens de mon district ce qui se passe et pourquoi on prend telle ou telle décision», assure-t-il.

Dossiers

Le district 3 où monsieur Lalonde se présente est le  secteur où la municipalité planifie de construire la Place des citoyens. Le candidat doute que ce projet aide réellement au développement du centre-ville et se demande si Brownsburg-Chatham peut se le permettre.

Quant à la bibliothèque municipale qui devrait normalement déménager dans cette Place des citoyens, monsieur Lalonde suggère à la place de fermer celle-ci et de permettre aux citoyens de Brownsburg-Chatham d’avoir accès gratuitement à celle de Lachute, si cela revient moins cher que de garder celle de la municipalité ouverte. Il admet cependant que s’il est élu, il pourrait mettre une partie de son salaire de conseiller municipal de côté pour aider la bibliothèque locale.

Todd Lalonde souhaite aussi que la ville mette en valeur des installations qui se trouvent dans la municipalité mais qui ne lui appartiennent pas, comme la salle de la Légion royale canadienne (dont monsieur Lalonde est membre) et le club de curling.

Le dossier de la transformation de l’aréna Gilles-Lupien en partinoire réfrigérée avec toit, le candidat voit ce projet d’un bon œil. «On pourrait utiliser la place même l’été, comme avec le marché public. On peut y faire beaucoup de choses, croit-il. Avant, l’été, il y avait du patin à roulettes et des orchestres à l’aréna. Là, il n’y a plus rien!»

La réfection de certaines routes municipales est aussi un enjeu pour le candidat. Il affirme que la ville devrait cesser de continuellement réinvestir les profits générés par le camping municipal dans celui-ci et devrait, à la place, mettre cet argent sur les routes, même s’il considère le camping comme un atout pour la ville.

«Je veux que les payeurs de taxes aient droit à la transparence. Si la ville veut dépenser beaucoup pour un projet, elle devrait demander l’avis des citoyens, dit-il. Certains ont peur du changement, pas moi! Je veux du changement: ça fait 53 ans que j’habite ici et je n’ai pas vu beaucoup d’investissements ces dernières années. Et je veux être une voix pour les anglophones de Brownsburg-Chatham.»