le Jeudi 8 Décembre 2022
le Lundi 26 juillet 2021 7:49 Culture

La pandémie ne ralentit pas le Fantasticon

Le 18 juillet dernier se tenait la deuxième édition de l’exposition Fantasticon, au Marché aux puces de Lachute. Avec un plus grand nombre d’exposants et encore plus de visiteurs que l’an dernier, l’événement ne semble pas avoir été ralenti par la pandémie cette fois-ci.

Entre 60 et 70 exposants, répartis sur une centaine de tables, participaient à l’événement où l’on retrouvait bandes dessinées américaines (les fameux ‘comics’), jouets populaires et autres produits dérivés des univers de Marvel, DC Comics et Harry Potter, entre autres. Il s’agit d’une légère augmentation par rapport à l’an dernier.

«On attire une clientèle spécialisée qui s’intéresse à tout ce qui est merveilleux et fantastique, indique Pierre Gagné, coorganisateur lachutois de l’événement. En plus, comme l’accès est gratuit, on a des visiteurs du marché aux puces qui viennent voir ce que c’est. Ils sont curieux.»

Selon monsieur Gagné, les exposants étaient plus qu’heureux du déroulement de l’événement alors que Dame Nature contribuait avec un ciel clément et des températures pas trop chaudes. Yannick Cloutier, l’un de ces exposants, confirmait les dires de l’organisateur.

«Ça va super bien! C’est ‘l’fun’, on voit du monde différent, indique le résident de St-Jérôme qui se décrit comme un petit collectionneur de BD, de préférence celles de Batman. Ce qui est bien à Lachute, c’est que l’on voit du monde qui venaient d’abord pour le Marché aux puces et qui découvrent ce que l’on vend. Leurs réactions sont assez différentes: les gens plus âgés sont surpris des prix affichés. C’est un choc générationnel pour eux: c’est parce que beaucoup de gens ont jeté ces BD ou jouets en faisant du ménage qu’aujourd’hui, ils se vendent aussi chers. Ils sont devenus rares.»

Plus loin, le Montréalais Jocelyn Delisle proposait des centaines de numéros de bandes dessinées de la maison d’édition DC Comics. Le plus surprenant était que presque toutes ces copies étaient des doubles de celles qu’il possédait déjà.

«J’aime bien celles qui ont de belles couvertures réalistes. Je me concentre sur les BD plus modernes, dit celui qui était présent également l’an dernier. C’est super bien ici, ça marche très bien. Tu entres dans ton argent bien comme il faut! Ça fait du bien de pouvoir jaser avec les gens, tout le monde a le sourire.»

Rencontrés au détour d’une allée, Jasmin Houle et sa conjointe Ève Brevet avaient fait le chemin depuis Laval avec leur poupon pour assister à l’événement lachutois, eux qui admettent visiter de nombreuses expositions de ce type en temps normal.

«Avec la pandémie, ça fait du bien de sortir et d’aller dans des événements où l’on retrouve d’autres collectionneurs et de jaser avec eux, souligne monsieur Houle. À l’exposition de Lachute, on y retrouve pas mal de tout. On est de grands fans d’horreur et quelques kiosques ont des films, des figurines et des BD qui valent la peine. On va être de retour en septembre s’il y en a une autre!»

En effet, d’après l’organisateur Pierre Gagné, il se pourrait qu’un second Fantasticon ait lieu cette année, en septembre prochain. «Il faut comprendre qu’il n’y a plus d’événements du genre actuellement en raison de la pandémie, sauf le nôtre parce qu’il se déroule à l’extérieur. Même si on en fait un deuxième dans la même année, on va avoir la clientèle pour ça.»

Monsieur Gagné organisera aussi, le 1er août prochain, Collectomania, une exposition gratuite rassemblant des collectionneurs de toutes sortes, toujours au Marché aux puces lachutois, de 9h à 14h.