le Lundi 5 Décembre 2022
le Jeudi 22 juillet 2021 12:56 Municipal

Un parti et deux candidats pour Bernard Bigras-Denis

Le candidat à la mairie de Lachute, Bernard Bigras-Denis, a confirmé la création d’un parti pour les élections municipales de novembre prochain, Équipe Vision Lachute. Par la même occasion, il a présenté deux candidats qui se présenteront pour des postes de conseillers dans les districts 2 et 3.

Selon monsieur Bigras-Denis, la création d’Équipe Vision Lachute découlerait d’une volonté d’unité et de changement politique qu’il dit avoir perçue de la part des citoyens depuis qu’il a annoncé sa candidature. Il affirme que son parti aura des candidats dans chacun des six districts électoraux de Lachute et que ceux-ci seront autant des nouveaux visages que des anciens en plus d’être un mélange de jeunesse et d’expérience. Il indique également qu’il y aura probablement autant d’hommes que de femmes candidats dans son équipe.

«Nous représenterons parfaitement la population de Lachute et ses intérêts, lance monsieur Bigras-Denis. Nous avons un désir d’agir immédiatement pour améliorer la qualité de vie de nos citoyens et apporter une vision différente pour encourager les citoyens à s’investir et à attirer des familles à Lachute.»

Bernard Bigras-Denis indique avoir au moins quatre candidats de confirmés et être en discussion avec deux autres afin de compléter son équipe. L’annonce des prochaines candidatures sera faite ultérieurement.

Un entrepreneur dans le district 3

Premier candidat annoncé pour Équipe Vision Lachute, Christian David se présentera dans le district 3 (sud-est de la ville). Directeur de sécurité dans une institution fédérale s’occupant de développement économique régional, il réside à Lachute depuis quatre ans et est père de deux enfants âgés de 8 et 13 ans. Il possède une bonne expérience dans le monde des affaires, lui qui a déjà été propriétaire de deux restaurants à Montréal en plus d’agir comme mentor à la Société d’aide au développement des collectivités (SADC) des Laurentides.

C’est en raison de son expérience dans le monde des affaires qu’il a choisi de se présenter dans le district 3 qui englobe notamment l’avenue Béthany, le parc industriel autoroutier et le pôle commercial aux abords de l’autoroute 50.

«Je suis content de me présenter dans le district numéro 3, un district qui me ressemble, affirme celui qui réside cependant dans le district 1. J’aime le district où j’habite mais je suis un passionné de projets de développement. Le district 3 est l’endroit où je n’aurai pas à forcer la note à faire semblant d’être pertinent. C’est vraiment d’être à sa place dans un milieu que l’on connaît et où l’on pourra faire des interventions à l’intérieur de ses compétences.»

Monsieur David indique avoir voulu s’impliquer en politique car selon lui, si on ne fait pas sa part, il faut vivre avec les décisions prises par d’autres et qu’il n’aime pas devoir attendre que l’on fasse de quoi pour lui.

«J’avais l’intention de m’impliquer mais pas seul. J’ai approché Bernard et je me suis rendu compte que nos valeurs se rapprochent beaucoup, dit-il à propos du choix de joindre Équipe Vision Lachute. Nous sommes de jeunes professionnels qui voulons investir dans la communauté, qui veulent faire du développement dans le sens que les gens veulent et qui voulons s’assurer d’avoir des opportunités dans la région.»

Une mère de famille dans le district 2

Pour sa part, Virginie Filiatrault, 26 ans et mère de deux enfants de 4 et 7 ans, briguera le poste de conseillère dans le district 2 (centre-ville). Se décrivant comme photographe et accompagnante à la naissance, madame Filiatrault est résidente de Lachute depuis trois ans.

«Ce n’était pas nécessairement par choix mais depuis, je suis tombée en amour avec l’endroit!, lance-t-elle. Je vois beaucoup de potentiel et de belles qualités que j’aimerais exploiter.»

Selon la candidate, elle a décidé de se joindre à Équipe Vision Lachute car l’union fait la force et qu’elle trouve que la formation sera diversifiée. «Ça va emmener des atouts pour la ville et quelque chose de différent. Si on se présente tous avec une vision semblable, les projets vont aller plus rapidement et plus facilement par la suite», dit-elle.

Quels enjeux?

Pour l’instant, Christian David indique être en train de prendre le poûls de son district afin de décider sur quels enjeux il voudra travailler s’il est élu, notamment au niveau de l’agriculture. Même chose pour Virginie Filiatrault bien qu’elle souligne déjà songer à proposer un réaménagement de la rue Principale au centre-ville pour la rendre plus attrayante et pour favoriser un développement plus durable et écoresponsable.

Quant à Bernard Bigras-Denis, il indique que s’il est élu en novembre prochain, il va reprendre personnellement le contrôle du dossier de la nouvelle bibliothèque. Il confirme également qu’il aura une stratégie pour le développement du centre-ville. En attendant, il explique que sa plateforme électorale sera élaborée en consultant ses candidats dans un avenir rapproché.

Il ajoute que même s’il vient de former un parti, il n’y aura pas de ligne de parti pour ses candidats et chacun pourra voter comme bon lui semble une fois élu. «On va se mettre d’accord sur une plateforme et après, on va aussi se mettre d’accord sur les projets des autres districts, explique-t-il. [Avec un parti], le but n’est pas de créer une opposition: on ne se présente pas contre l’administration actuelle mais bien pour Lachute. Si des gens se font élire et qu’ils ne font pas partie de la formation politique, tant mieux car c’est le choix de la population et on va travailler avec eux.»

Les élections municipales auront lieu à travers la province le 7 novembre prochain.