le Jeudi 8 Décembre 2022
le Lundi 17 mai 2021 17:10 Santé

Semaine de la santé mentale canadienne: N’ayez crainte de parler de vos sentiments

C’est la 70ième semaine de la santé mentale et pour la première fois, le drapeau de l’Association canadienne de la santé mentale (ACSM) fut hissé au mât de l’hôtel de ville de Hawkesbury par le maire Paula Assaly, en présence de Michelle Gosselin et Angele D’Alessio, toutes deux représentantes du bureau régional Champlain Est de l’ACSM.

Depuis les quinze derniers mois, plusieurs Canadiens sont aux prises avec une vaste gamme d’émotions qui sont causées principalement par la pandémie mondiale. L’inquiétude, l’isolation, le stress et l’ennui sont tous des éléments néfastes qui affectent le moral, et qui offrent très peu de moments d’espoir et d’optimisme.

« Les gens de notre région souffrent beaucoup des effets négatifs que nous apporte la pandémie », rappelle Michelle Gosselin, directrice des programmes de l’ACSM. Selon un sondage de l’Association, plus de 75% des gens contactés affirment se sentir inquiets, anxieux, ennuyés, stressés, seuls et tristes. Voilà des statistiques inquiétantes et pénibles pour plusieurs, spécialement pour tous ceux et celles qui ont perdu un être cher, et qui n’ont pas été en mesure d’accompagner un parent, un enfant, un ami, voire même un conjoint, à leurs derniers moments de vie, à cause des restrictions imposées à travers le pays.

Plusieurs personnes ont été affectées mentalement par ces situations et il est très important de ne pas rester indifférents vis-à-vis les peines et souffrances que ces gens vivent à présent. « N’ayez pas peur de parler de vos sentiments et de trouver l’aide nécessaire car nous sommes tous fragiles mentalement», de rappeler madame Gosselin.

Pour ce qui est des gens de Prescott-Russell, madame Assaly ajoute que même s’il n’est pas facile de s’ouvrir et de parler de problèmes de santé mentale, il ne faut pas pour autant se replier sur soi-même. Hawkesbury offre un service d’aide pour la santé mentale, un bureau de soutien mis à la disposition des gens d’ici et des environs qui éprouvent des difficultés émotionnelles et qui sont bouleversés. Ce bureau est situé au 21, rue Nelson. Pour toutes consultations, veuillez communiquer au 613-938-0435.

Mythe ou réalité?


Contrairement à la croyance populaire, avoir une bonne santé mentale ne veut pas nécessairement dire filer le parfait bonheur en tout temps. Une bonne santé mentale en est une qui peut s’ajuster aux facteurs de stress et aux événements de la vie courante auxquels nous devons faire face au quotidien. Il est important de reconnaître et gérer ses émotions et surtout, de ne pas les refouler en soi.

« Il est particulièrement important de partager nos sentiments de tristesse, de peur et d’inquiétude, dit madame D’Alessio, agente de promotion des programmes pour la santé mentale à l’ACSM Champlain Est. En ce temps de pandémie, je vois une demande accrue de nos services, surtout de la part de plusieurs gens dont nous n’avons jamais vu auparavant et qui recherchent une aide appropriée à leurs besoins, souvent pour des problèmes de dépression et de stress. Alors que bien des gens ont les nerfs à fleur de peau depuis plus d’un an déjà, la patience à ses limites. La Semaine de la santé mentale est exactement là pour sensibiliser les gens sur l’importance de veiller et de s’occuper de notre santé mentale, de la garder au premier plan.»

Parmi les nombreux programmes offerts, il y en a un dont Angele D’Alessio tient vraiment à cœur: « Retrouver son entrain ». Ce programme est conçu pour aider les adultes et les jeunes de 15 ans et plus à gérer leur tristesse, leurs symptômes de dépression et d’anxiété, de stress et d’inquiétudes et il est offert soit par communication téléphonique avec un accompagnateur ou au moyen de vidéos en ligne, donnant accès à des outils désignés pour aider l’utilisateur à cheminer vers une amélioration de son bien-être mental. Pour y accéder, visitez le site web bouncebackontario.ca/fr/.

De plus, visitez la page Facebook de l’ASCM Champlain Est pour de plus amples informations.

Il est important de reconnaître que des sentiments pénibles deviennent parfois très lourds à supporter. «Si un problème mental comme l’inquiétude, l’anxiété ou la détresse deviennent trop intenses et qui perturbent votre vie ou vos relations avec les autres, heureusement des agents professionnels de l’Association canadienne de la santé mentale sont là pour vous aider et il est essentiel de demander de l’aide sans aucunes hésitations, réaffirme madame Gosselin. Nos agents sont là pour vous servir, car les maladies de santé mentale ne sont pas un mythe, elles sont réelles et elles demandent une attention toute particulière avant qu’elles ne dégénèrent à un tel point de non-retour. N’hésitez pas à communiquer avec nous en tout temps car la santé mentale est aussi importante que la santé physique.»