le Jeudi 8 Décembre 2022
le Jeudi 25 mars 2021 16:56 Économie

Rogers améliorera la couverture cellulaire dans les CUPR

Après des années d’attente, le Réseau régional de l’est-ontarien, mieux connu sous son nom anglophone d’Eastern Ontario Regional Network (EORN), a annoncé le 19 mars dernier avoir choisi Rogers Communications pour l’amélioration de la couverture cellulaire dans l’est de la province, incluant dans Prescott-Russell. Le partenariat public-privé est estimé à 300 M$ et devrait permettre, d’ici 2025, à ce que 99% de la population de l’est-ontarien ait accès à une couverture cellulaire et, par le fait même, à Internet.

Dans l’annonce faite en ligne le 19 mars, il a été annoncé que les gouvernements fédéral et provincial injecteront chacun 71 M$ dans ce projet et que les membres d’EORN, incluant les Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR), ajouteront en tout 10 M$. Près de la moitié du coût total du projet, estimé à un peu plus de 300 M$, sera fournie par Rogers Communications, l’entreprise qui a été sélectionnée par l’EORN au terme d’un appel d’offres.

Rogers s’occupera donc d’améliorer la couverture cellulaire dans l’est de l’Ontario au cours des quatre prochaines années. Actuellement, plusieurs secteurs sont situés dans des zones mortes, c’est-à-dire dans des zones où les ondes cellulaires ne se rendent pas. Cela ajoute un enjeu de sécurité: impossible d’appeler les services d’urgence à partir d’un cellulaire dans ces secteurs. Il faut alors trouver une ligne terrestre.

Rogers devrait ainsi construire environ 300 nouvelles tours cellulaires en plus d’en améliorer 300 autres déjà existantes afin de permettre une meilleure couverture cellulaire sur les quelque 50 000 kilomètres carrés du territoire d’EORN. Évidemment, la technologie 5G sera mise de l’avant.

Couverture cellulaire… et Internet

Stéphane Parisien, directeur général des CUPR, est l’un des trois directeurs généraux qui agit comme personne ressource pour la haute direction d’EORN. Il travaille depuis longtemps sur ce dossier.

«On travaille sur ce projet depuis 4-5 ans. On est vraiment content de la nouvelle, a-t-il révélé au Régional. Compte tenu des difficultés vécues durant la pandémie, les gens vont apprécier d’avoir accès à plus de services à partir de leur mobile.»

Plusieurs secteurs dans les CUPR sont situés dans des zones mortes. L’annonce du 19 mars devrait permettre à 99% des citoyens du territoire couvert par l’EORN de pouvoir au moins faire des appels avec son cellulaire. Au moins 85% des gens de la région pourront aussi utiliser des applications utilisant de la vidéo en haute définition tandis qu’un autre 10% pourront à tout le moins utiliser de la vidéo standard.

«Entre L’Orignal et Alfred et même jusqu’à Rockland, la réception cellulaire peut être très difficile. Pourtant, on est le long d’une grande route, explique monsieur Parisien. Quand tu dois appeler le 911, quand tu dois faire des transactions bancaires avec ton application mobile ou travailler de la maison, c’est difficile. En plus, plusieurs de ces secteurs n’ont pas de bonnes connexions Internet fixes.»

Selon lui, avec le rehaussement du réseau cellulaire, cela devrait aussi permettre une certaine amélioration quant à l’accès à Internet: les citoyens pourraient utiliser la bande passante de leur appareil cellulaire pour se connecter au web. Cependant, impossible de savoir à quel moment exactement les travaux seront faits dans Prescott-Russell.

«Les ingénieurs ont figuré où les nouvelles tours allaient être construites et combien il en faudrait mais on n’a pas de détails quant à savoir quels secteurs seront priorisés, confirme monsieur Parisien. On sait que ça va prendre quatre ans avant que ce soit complété et que dans Prescott-Russell, il y aura 19 nouvelles tours.»

Il est important de préciser que certains secteurs des CUPR resteront sans doute en zone morte malgré cette annonce. «Il y aura probablement encore de petits secteurs en zone morte, confirme monsieur Parisien. Ce serait probablement des secteurs qui seraient difficiles à desservir de toute façon. On ne pourra pas construire une tour pour seulement deux maisons. Mais il va y en avoir beaucoup moins de ces zones mortes.»

Par ailleurs, EORN a aussi annoncé il y a quelques semaines son projet d’offrir de l’Internet à très haute vitesse, soit un gigaoctet par seconde, sur 95% de son territoire. Ce projet a été déposé auprès des deux paliers de gouvernement et l’organisme est en attente d’une réponse.

Visitez le site web d’EORN au www.eorn.ca (site en anglais) et cliquez l’onglet «Cell Gap Project» pour en savoir plus sur le projet d’amélioration de la couverture cellulaire dans l’est-ontarien.