Le 14 septembre dernier, en vertu de leur convention collective, une centaine de travailleurs de l’usine Resco de Grenville-sur-la-Rouge (GSLR) ont vécu un licenciement collectif. Seulement quatre employés ont conservé leurs postes. Les employés licenciés cherchent à discuter avec la haute direction de Pittsburgh pour obtenir des précisions et un retour à la normale.

                 Benoit Locas, représentant syndical des Métallos [travailleurs] a souligné que la situation n’est pas liée au conflit de travail de 2016 et que les discussions entre les deux parties sont existantes: «L’employeur est dans son droit», précise-t-il. Certains employés-cadres actuels chez Resco étaient en poste lors de ce conflit. La convention collective ratifiée en 2016 arrivera à échéance en 2022.

                 Cette fois, les motifs derrière le licenciement collectif inquiètent les travailleurs qui souhaitent une rencontre afin de comprendre comment la haute direction pourrait détourner la production de Resco vers la Chine: «Il y a eu discussion avec la direction locale. On nous a dit que certains éléments de la production sont destinés à être produits en Chine.» Ce que le syndicat voudrait plutôt voir, c’est «le maintien des effectifs» à l’usine de GSLR. Il note que le moral des travailleurs mis à pied est bon dans les circonstances actuelles: «La direction des Métallos va se rencontrer à Pittsburgh en février.» La date précise de la rencontre n’est pas fixée. Il n’exclut pas la possibilité de demander un grief si les relations entre les deux parties se détériorent, mais précise que le syndicat n’en est pas là. La situation reste pacifique.

 

Lire la suite dans notre édition de Hawkesbury

Les travailleurs de Resco inquiets veulent discuter

Photo Stéphane Bourgeois

L’usine Resco fabrique des briques réfractaires pour le secteur industriel.

 

©2011 LE RÉGIONAL   |      TOUS DROITS RÉSERVÉS     
450-562-1161     -    613-632-0112

 

 

HAWKESBURYLACHUTE
RHAW_190117

Cliquez sur le journal de votre choix afin de découvrir la version électronique de votre journal préféré!

RLAC_190117

                 Comme il est de tradition, une journée entière a été dédiée à l’ouverture officielle du 41e Tournoi national Midget de Lachute et du 1er Tournoi provincial Atome Jérémie-Paradis. Chaque catégorie, de la classe Atome C au Midget AA, a ainsi pu avoir un match inaugural lors de la journée du 12 janvier dernier. Mais ce sont les cérémonies officielles des deux tournois, lors des matchs des classes Atome AA et Midget AA, qui ont le plus fait jaser, avec un niveau d’émotion inégalé.

                 L’aréna Kevin-Lowe/Pierre-Pagé de Lachute était bondé pour la soirée du 12 janvier pour ces cérémonies d’ouverture officielle qui ont débuté avec celle du 1er Tournoi provincial Atome Jérémie-Paradis juste avant le match des Stars de la classe Atome AA. Les parents et la sœur de Jérémie ont été invités au centre de la glace pour une série de présentations touchantes.

                 Le tout a commencé par la présentation de tous les anciens coéquipiers de Jérémie qui ont joué avec lui lors de ses deux dernières saisons, soit les Stars de la classe Pee-Wee CC de 2012-2013 et de 2013-2014. Ceux-ci avaient revêtu leur équipement et une réplique du chandail qu’ils portaient à l’époque.

                 Depuis l’an dernier, tous les capitaines des équipes des Stars de Lachute, peu importe sa catégorie, porte le chandail #99, le numéro de Jérémie alors qu’il était lui-même capitaine. Tous ces joueurs ont ainsi été à leur tour présentés au public. Finalement, on a remis à la famille Paradis le dernier bâton de hockey qu’aurait utilisé Jérémie avant son décès.

 

 

Lire la suite dans notre édition de Lachute

Photo Francis Legault

Tous les capitaines et, par le fait même, tous les numéros 99 de toutes les équipes de Lachute, ont été présentés à la foule lors des cérémonies d’ouverture du Tournoi Jérémie-Paradis.

Beaucoup d’émotions lors des cérémonies d’ouverture

Par Francis Legault

ContactArchivesAccueil

124 Main Street Est
Hawkesbury, Ontario
K6A 1A3

505, avenue Béthany,  local 117
Lachute, Québec
J8H 4A6

613-632-0112
pub@le-regional.ca

Suivez-nous!

34 484 copies chaque semaine

Par Stéphane Bourgeois

Édition Hawkesbury: Hawkesbury dit oui au cannabis | Édition Lachute: Fin de l'affichage anglais à l'hôpital de Lachute