le Jeudi 8 Décembre 2022
le Lundi 19 septembre 2022 12:05 Municipal

Yves Paquette en quête d’un troisième mandat

La politique municipale continue de faire des vagues à Hawkesbury, alors que pas moins de onze candidats visent l’un des six postes de conseillers municipaux. Parmi ceux-ci, Yves Paquette tentera de conserver son siège pour une deuxième fois, le 24 octobre prochain.

« Je suis toujours franc et je n’ai aucun « intérêt personnel » là-dedans, alors honnêtement, si je me représente, c’est encore parce que je veux travailler pour les citoyens de Hawkesbury », indique d’entrée de jeux celui qui est en poste depuis 2014, considérant avoir encore « beaucoup à offrir » à la ville qui lui a tant donné.

De ce fait, contrairement aux nouveaux venus qui tenteront de faire leur entrée au conseil en octobre, Yves Paquette possède huit ans d’expérience à l’emploi pour démontrer le travail qu’il a déjà accompli à ce titre.

Retour dans le temps

Plusieurs projets viennent en tête du conseiller municipal lorsqu’on lui demande lequel l’a le plus marqué.

« Lors de mon premier terme, de 2014 à 2018, la ville n’avait pas de directeur général. On avait des comités et moi je siégeais aux  comités de loisirs et culture, de travaux publics et de développement économique », raconte-t-il.

Dans ces trois comités, il eut la chance de participer à plusieurs projets, notamment celui de la Salle multifonctionnelle, de restauration du mur de soutènement du ruisseau Hawkesbury (en bordure de la rue McGill) et d’avoir participé à amener plus de 100M$ en investissements à la ville.

Sans rien enlever à cette somme importante, l’amélioration du parc de la confédération reste toutefois l’un des projets qui le rend le plus fier.

« C’est un parc très important, parce que quand tu traverses le pont [du Long-Sault], c’est la première chose que tu vois en arrivant ici. […] on a travaillé pour y ajouter des tables pour nos citoyens et nos visiteurs, incluant ceux qui souffrent de mobilité réduite, car c’est très important que tout le monde puisse en profiter, affirme-t-il en restant humble quant à son rôle dans le projet. Je n’étais pas seul, ça, c’est sûr, alors je ne prendrais pas tout le crédit! »

L’enjeu du logement

Plus récemment, dans son dernier mandat, il préside depuis près de deux ans un comité de logement. Ce comité a notamment mené une étude, en partenariat avec l’Alberta Rural Development Network (ARDN), afin de cibler les besoins en matière de logement de la ville, un enjeu majeur à Hawkesbury.

« Cela ne ramasse pas la poussière, c’est juste que tout est lent à cause de la pandémie », lance ce dernier, voulant poursuivre ce travail avec les autres branches du gouvernement et bien sûr les promoteurs pour amener davantage de logements abordables dans la région.

Passion organisation

Son implication au sein le comité de logement ne représente toutefois qu’une des raisons parmi tant d’autres qui pousse Yves Paquette à viser une triplée au conseil municipal de Hawkesbury.

« J’ai encore plusieurs petits projets que je veux mettre en œuvre, parce que j’adore organiser des choses », avoue le principal intéressé, voulant notamment ramener le Festival western annuel de Hawkesbury.

Cette passion pour l’organisation ne s’arrête toutefois pas qu’aux festivals, mais aussi aux tournois de golf. Avant la pandémie, Yves Paquette avait notamment organisé, en compagnie de Robert Lefebvre, le tournoi de Golf Pour la jeunesse de Hawkesbury. En 2019, cet événement avait permis de remettre près de 10 000$ à divers organismes oeuvrant pour les jeunes de la région. Il espère donc pouvoir le remettre prochainement sur pieds.

En attendant, il organisera un autre tournoi de golf très bientôt, cette fois pour la Légion de Hawkesbury, plus précisément le 8 octobre prochain.

« Je recommande le format à tous les organismes, car c’est un excellent moyen de recueillir des fonds […] et puis même si je suis de la Légion, j’invite les gens à donner à n’importe quel organisme du coin. Ils redonnent beaucoup à la communauté, surtout avec les petites misères liées à la pandémie », affirme celui qui donne de son temps à l’organisme qui célèbre son 75e anniversaire cette année.

Les taxes basses, toujours et encore

Dans n’importe quelle campagne électorale, l’idée de ne pas trop monter les taxes est sans doute la plus importante et donc la plus redondante. Yves Paquette n’en est pas à son premier rodéo, il le sait, toutefois, avec la situation d’inflation actuelle, il croit que c’est plus important que jamais.

« Il faut faire très attention avant de monter les taxes municipales… Plusieurs personnes, comme nos retraités, ont des revenus fixes, alors quand on monte le prix de quelque chose, c’est comme si on enlevait une tranche de pain de leur pain… », affirme-t-il avec sérieux.

Un choix à faire en octobre

Pour la suite, c’est le 24 octobre que les citoyens de Hawkesbury décideront si sa tenure au conseil sera prolongée jusqu’à au moins 12 ans. Ils décideront du même coup qui sera le maire qui travaillera avec les six conseillers élus.

Bien qu’aucune « équipe » ne soit officiellement formée, Yves Paquette n’a aucune hésitation quand on lui demande qui aura son vote.

« J’y vais avec Robert Lefebvre, haut la main! », conclut-il sans équivoque, en invitant tous les citoyens de Hawkesbury à aller voter, et ce, peu importe leurs allégeances politiques.