le Jeudi 8 Décembre 2022
le Vendredi 10 juin 2022 16:08 Culture

Une deuxième exposition solo pour Carlos Fernandez

Carlos Fernandez a dévoilé sa toute dernière exposition baptisée De mon point de vue le 2 juin dernier. Une exposition photographique qui sera ouverte à tous, dans le hall de l’hôtel de ville de Grenville-sur-la-Rouge (GSLR), jusqu’au 17 juin prochain.

« Ce sont des photos de sujets connus […]. Par exemple, il y en a sur Le Lac des cygnes, sur Alice au pays des merveilles ou sur La Catrina, toutes prises ‘de mon point de vue’ », explique simplement l’artiste originaire du Mexique qui est tombé en amour avec les Laurentides il y a près de douze ans.

L’exposition compte près d’un vingtaine de photographies, mais elle ne représente que la pointe du glacier du travail réel de l’artiste qui, sans pouvoir tout exposer, possède près d’une vingtaine de photos par série et donc, par sujet.

« J’essaie toujours de les choisir pour qu’il y ait une certaine cohérence dans la thématique […] aussi en fonction du public et de l’espace disponible », raconte celui qui a justement fait partie d’une exposition collective bien différente à Galerie Route des Arts de Lachute l’année dernière.

Au-delà des sujets et de la quantité d’œuvres exposées, des choix sont aussi faits dans l’apparence de ces dernières, notamment dans les couleurs de ces dernières.

« Les gens me demandent souvent pourquoi […], certaines photographies ont été prises au début de la pandémie, ce qui était des temps plus sombres [de là le noir et blanc], alors que d’autres ont été prises plus tard, dans des temps plus clairs [et sont donc en couleurs] », raconte le photographe passionné.

Un heureux concours de circonstances

Initialement, c’est Gabriel Garcia, notamment directeur général du Centre pour l’Immigration en Région (CIR) et artiste lui-même, qui avait contacté la municipalité de GSLR pour réserver leurs installations pour la Journée nationale des peuples autochtones du 21 juin prochain.

Avant cette date, aucun artiste n’était toutefois à l’horaire de la municipalité qui tente, depuis près d’un an, de donner une vitrine aux artistes de la région et de ses environs. Après avoir acquiescé à sa demande, Liette Valade, coordonnatrice au service de bibliothèque et soutien à la communauté de GSLR,  lui a donc demandé s’il connaissait un artiste qui souhaiterait être exposé au début du mois de juin.

De fil en aiguille, c’est ainsi qu’il lui a proposé le photographe Carlos Fernandez, dont les œuvres seront affichées à l’hôtel de ville de GSLR, jusqu’au 17 juin prochain. Tout cela, dans une exposition s’adressant aussi bien aux citoyens venant payer leurs taxes qu’à tous les amateurs d’art des environs.