le Lundi 5 Décembre 2022
le Vendredi 10 juin 2022 9:03 Éducation

Un ESPrit d’show qui fait sa marque

La troupe de théâtre l’ESPrit d’show, de l’École secondaire catholique de Plantagenet (ESCP), s’est vu  recevoir le prix du meilleur texte de création pour son oeuvre L’Impact au festival de théâtre en milieu scolaire organisé par Théâtre Action en avril dernier. Le Régional en a donc profité pour rencontrer Nicolas Lacelle, enseignant et artisan des succès de la troupe depuis plus de 20 ans.

« On est parti du thème de la pression et on a développé 13 personnages qui parlent de la pression, celle des parents, des pairs, de la société et des performances », raconte l’enseignant qui a supervisé l’écriture de l’œuvre écrite par les élèves impliqués dans l’ESPrit d’show.

Cette œuvre, elle suit l’histoire de Martin, personnage principal lié aux 13 autres. Elle implique toutefois participation des 13 personnages qui doivent à la fin décider que doit faire Martin par rapport à tout cela. Un défi supplémentaire pour les acteurs impliqués.

« Après 20 ans, c’est parfois trop facile de tomber dans certains patterns, de surutiliser la même ‘recette gagnante’. […] parce que certains font uniquement de l’interprétation, mais nous, on est très fier de partir d’une page blanche et de se découvrir à travers ça », raconte Nicolas Lacelle, enseignant et fondateur de l’ESPrit d’show.

Une troupe qui a fait ses preuves

Fondée en 2000 par Nicolas Lacelle et Carole J. Larocque, monsieur Lacelle en est le seul maitre à bord depuis 2003. Depuis, la troupe a fait beaucoup de chemin dans l’école secondaire de près de 400 élèves.

Cette année, c’est L’impact qui a été couronné et qui a du même coup reçu la bourse de  500$. Ce n’était toutefois pas la première fois que l’ESPrit d’show recevait des fleurs au festival organisé par Théâtre Action puisque l’œuvre  Evolution 3D avait aussi été primée quelques années plus tôt.

Plus encore, l’année dernière, Dillon Morgan-Lalonde, étudiant de 12e année et membre de la troupe avait été couronné champion provincial d’humour, en plus de remporter le prix « coup de cœur » de la 7e édition du concours d’humour LOL – Mort de rire, présenté par Desjardins. Un concours où, cette année encore, un membre de l’ESPrit d’show, Félix-Olivier Rochon-Côté est présentement finaliste.

« Sentiment d’appartenance »

Bref, ce n’est pas pour rien que « le mot s’est passé » que l’ESCP a un excellent programme d’art vivant. Au-delà des prix et des mentions, cela s’est fait par l’implication continue d’un professeur passionné et par le désir constant de se réinventer. Tout cela, comme le souligne la directrice de l’ESCP, Jeannie Pilon, pour « construire un très grand sentiment d’appartenance » des élèves vis-à-vis leur troupe.

« On a tenu un match d’improvisation ‘des anciens’ il y a quelque temps et c’était tellement gratifiant de voir une douzaine d’élèves être contents de revenir à leur école pour faire de l’impro, mais aussi parler et inspirer les jeunes », témoigne l’enseignant qui gère la troupe comptant une quinzaine d’élèves de la 9e à la 12e année.

Une implication digne de mention

La directrice de l’établissement remet toutefois tout le crédit à son professeur pour avoir construit cette véritable culture des arts de la scène au cours des 20 dernières années.

« Je ne sais pas combien d’heures il a données en bénévolat.  Les gens le tiennent parfois pour acquis, mais sans professeur, il n’y a pas de programme », affirme-t-elle avec reconnaissance.

Du côté du principal intéressé, c’est une implication qu’il fait par passion, mais aussi pour pouvoir offrir aux élèves un sentiment qui ne se vit pas ailleurs.

« Le théâtre, ce n’est pas comme le hockey, il n’y a pas une version de l’association de hockey mineur pour le théâtre […]. L’ambiance d’un spectacle, celle d’un soir de première ou de finale, c’est un sentiment unique que les élèves ne pourront pas vivre ailleurs », affirme monsieur Nicolas Lacelle.

Éternel recommencement

Même si la troupe et ses élèves ont été primés en 2021 et 2022, l’enseignant ne cache pas que les deux dernières années ont été plus difficiles, à cause de la pandémie. En espérant que tout se passe bien, il compte finalement pouvoir reprendre où il avait laissé avant la COVID-19, et ce, dès l’an prochain.

« C’est sûr qu’on a mangé la claque […]. Le stand-up, ça se construit autour des réactions du public, alors sans public, c’est moins intéressant pour les élèves. […] Ce qu’on fait, c’est un peu comme convaincre les jeunes que le brocoli c’est bon et c’est certain que c’est plus difficile si tu ne peux pas leur faire goûter », conclut l’enseignant responsable de l’ESPrit d’show, une troupe qui fait la fierté de l’ESCP et de ses élèves depuis maintenant plus de 20 ans.

L’ESPrit d’show (sur la photo):

Première rangée : Marilou Rouleau, Miguel Lavoie, Janie Demers, Nadia Bourgon, Cassandra Séguin.
Deuxième rangée: Amy Leduc, Alexane Bourbonnais, Mélina Bennett, Rebecca Goulet, Élodie Levac.
Troisième rangée: Mièlle Péladeau, Ariane Paquette, Samuel Pilon.
Absents: Félix-Olivier Rochon Côté et Josiane Castonguay.