le Mercredi 7 Décembre 2022
le Lundi 6 juin 2022 12:33 Culture

Le Festival Multiculturel de retour pour une 4e édition

Le Festival Multiculturel de Grenville-sur-la-Rouge (GSLR) est de retour pour une 4e édition sur le campus du Séminaire du Sacré-Cœur les 25 et 26 juin prochain. Cette année, une journée sera vouée à la danse, une autre mettra les femmes en scène, ainsi que bien d’autres nouveautés.

« C’est une nouveauté de cette année, on trouvait que c’était bien plus facile de faire participer le public en incluant la danse et ce qui est bien, c’est qu’après leur spectacle, les troupes invitées feront des ateliers avec les gens », explique Gabriel Garcia, directeur général du Centre pour l’Immigration en Région (CIR), qui organise l’événement sous la bannière de la Fiesta Agriculturelle.

Ainsi, le public pourra apprendre des styles de danses variés avec des artistes professionnels et émergents tels que le collectif Danza Descalza (danse contemporaine afro-colombienne), la danseuse Amrita Choudhury (danse indienne), le groupe Benkadi (danse africaine et acrobatique) et plus encore.

La scène aux femmes

Pour ce qui est de la seconde journée, elle mettra ensuite les femmes en scène avec des performances autant variées que la veille. Il y aura notamment Marie-Ève Vézina, avec des interprétations allant de la pop, du rock, du jazz, jusqu’au blues et au country, Kalimba (chansons pour enfants), Delphine Mounkoro (musique africaine), Elo Sono (rythmes latins), Christine Tassan (jazz) et les Femmes au Tambour de Wendake (chants et danses autochtones).

Somme toute, une journée dont la thématique rend son organisateur bien fier.

« On regarde ailleurs et en dehors de Montréal, les femmes sont souvent sous-représentées, pourtant elles sont présentes alors pourquoi ne pas leur donner plus de visibilité? », affirme celui qui veut autant donner une chance aux artistes professionnels que ceux débutant dans le milieu.

Un échange culturel

Pour l’organisme qui travaille notamment en collaboration avec la MRC d’Argenteuil, ce festival est une opportunité en or pour faire un échange culturel.

« On veut vraiment donner cette touche culturelle, mais aussi locale et familiale au festival pour créer des liens entre les différentes cultures et permettre aux gens qui viennent s’installer ici de mieux s’enraciner dans la région », raconte celui dont l’organisme participera aussi à l’élaboration de la journée multiculturelle au Festival de Blues de Lachute cet été.

S’adressant aux petits et grands, le festival comptera aussi sur la présence de jeux gonflables, d’un atelier de trapèze pour toute la famille, de la présence d’artisans d’ici comme ailleurs et de kiosques de producteurs locaux qui incluront notamment la dégustation de nombreux produits.

Les nouveaux arrivants

En parlant d’échange culturel, ce sera aussi l’occasion pour le public d’en apprendre davantage sur un peuple qui comptera prochainement plusieurs nouveaux arrivants dans la région. Un peuple qui vient ici pour fuir une guerre en Europe, soit celui de l’Ukraine.

À cet effet, la journée du 25 juin aura une invitée spéciale, soit Anastasiia Lavrynets, coordonnatrice des programmes internationaux du Séminaire du Sacré-Cœur, qui fera une présentation musicale de 20 minutes à 16 heures et qui présentera ensuite le projet d’accueil venant en aide aux familles ukrainiennes qui sont et seront hébergées au Séminaire.

Ainsi, le public qui souhaitera faire une contribution volontaire pourra le faire avant, pendant ou après le festival et la totalité de l’argent sera utilisé afin de poursuivre le projet d’accueil des familles ukrainiennes dans la région.

En attendant, pour faire un tel don, en apprendre davantage sur le festival, l’organisme qui le chapeaute et sa mission, le public peut se rendre sur la page Facebook du Centre pour l’Immigration en Région – CIR, celle de la Fiesta Agriculturelle ou même contacter directement son directeur général, Gabriel Garcia, au 450-612-2462.