le Mardi 29 novembre 2022
le Lundi 18 avril 2022 10:49 Municipal

Plan WILD : la nature passera en premier à Wentworth

La fiducie foncière WILD (Wentworth : Investissement dans un Legs de Développement) a présenté son plan stratégique aux citoyens de Wentworth les 5 et 6 avril dernier, voulant faire de l’environnement une priorité pour les années à venir.

Ce plan, il est officiellement structuré de 2022 à 2025, mais son orientation va bien plus loin. Le maire de la municipalité, Jason Morrison, avoue que c’est précisément pour protéger l’environnement à plus long terme que les élus ont décidé de lancer la fiducie indépendante du conseil municipal en 2021.

« La fiducie est une façon de conserver notre territoire pour que dans cinq, dix ou vingt ans, un conseil différent ne puisse pas simplement décider de mettre l’environnement de côté pour se lancer à fond dans le développement immobilier ou commercial », affirme le maire de Wentworth, alors que la fiducie permettra de bloquer ce possible changement d’orientation devant les tribunaux.

Qu’est-ce que WILD?

La fiducie foncière WILD a été lancée quelques mois avant les élections municipales de 2021. D’ailleurs, en automne dernier, c’est sous une bannière portant le même nom que le conseil qui a travaillé à sa formation a fait campagne. Une campagne électorale qui s’est conclue par une victoire par acclamation.

« On y travaillait depuis longtemps, alors malgré le timing, on n’a pas lancé ça pour gagner du crédit politique avant les élections, mais se faire élire par acclamation a été un bon signe que les citoyens soutenaient le projet », avoue celui qui en est à son troisième mandat.

Il est donc important de d’abord préciser que la fiducie et le conseil sont deux entités différentes. Seuls le maire, Jason Morrison, ainsi que le conseiller du district #2, Bill Gauley, siègent aux deux comités. La fiducie WILD est ensuite complétée par Martine Renaud, directrice en urbanisme et environnement à Wentworth, le biologiste et enseignant Mathieu Madison, ainsi que de trois citoyens, Paul Sauvé, Susan Hawker et Suzanne Choquet, tous impliqués de près ou de loin en matière d’environnement.

« Conservation, mise en valeur et éducation »

Ainsi, le plan qui vient d’être annoncé mise avant tout sur la conservation du patrimoine environnementale de la municipalité.

D’abord, dans l’achat de terrains, dans le but d’éviter qu’ils tombent dans les mains d’investisseurs désireux de faire du développement immobilier ou commercial qui serait trop agressif pour la vision du conseil et des citoyens qu’il représente.

De ce fait, Wentworth a déjà mis la main sur près de 25 hectares de terrains et a cette année décidé de mettre 3%, soit près de 70 000$ de son budget d’environ 2,5M$, de côté pour les projets d’acquisition et de gestion de la fiducie. Ce type de contribution pourrait d’ailleurs être annuel en fonction du désir des citoyens à poursuivre sur cette voie.

Des terrains acquis (ou qui seront acquis), il y a plusieurs milieux humides qui pourront ainsi être conservés et protégés, tout comme la faune qui y habite, tels que certains oiseaux de la famille du héron.

Ensuite vient la mise en valeur, parce que des sentiers seront aménagés dans des zones de ces terres qui seront établies par des biologistes et experts. Vient finalement l’aspect éducatif, alors que la fiducie et le conseil mettront sur pied des projets visant à sensibiliser la population et ses visiteurs aux enjeux environnementaux, notamment des milieux naturels.

Bref, aux yeux du maire, c’est un peu le travail d’une vie.

« J’ai été élevé ici, j’y suis toujours et j’ai 45 ans. J’ai vu d’énormes changements dans la région, où le développement est majeur autour de nous. Je veux offrir à mes enfants quelque chose qui va durer, et offrir à tous ceux qui viendront ici la chance de vivre la nature et pas seulement la voir », affirme-t-il.

Développer au rythme de la nature

Selon le dernier recensement, remontant à 2016, la population de Wentworth était à l’époque d’un peu plus de 500 habitants. Même s’il concède que son augmentation démographique est moins importante que celle de Lachute (classée deuxième de toute la province en 2021), le maire de Wentworth indique que le nombre de constructions dans sa municipalité a encore doublé l’année dernière.

C’est donc dire que le conseil, comme la fiducie ne disent pas non au développement, seulement qu’il doit se faire à un rythme adéquat.

« Le potentiel de développement est inquiétant. Notre but est de continuer à développer la municipalité tranquillement, tout en conservant ce qui est important, témoigne-t-il. Lors des séances de dévoilement du plan WILD, un citoyen nous a demandé : ‘Ne considérez-vous pas qu’on est déjà un secteur rural et forestier?’ On a répondu : ‘Oui, et on veut que ça reste comme ça », conclut Jason Morrison, maire de Wentworth depuis 2016.