le Mardi 29 novembre 2022
le Vendredi 8 avril 2022 9:15 Société

UNE FERME FLORALE AU CŒUR DE VANKLEEK HILL

Son nom scientifique : tulipa. Difficile d’attacher un qualificatif unique pour décrire la tulipe :simple mais élégante, pure et colorée, classique mais parfois audacieuse. La tulipe est une plante à bulbe qui fait partie de la famille du lys; c’était à l’origine une fleur sauvage d’Asie centrale, cultivée par les Turcs dès l’an 1000 pour sa beauté. Elle a fait son apparition en Europe et en Hollande vers la fin du 16esiècle; les biologistes et botanistes en ont fait l’objet de recherches sur ses possibles propriétés médicinales, recherches plus tard abandonnées. C’est dès lors que la tulipe a connu son véritable essor comme plante essentiellement décorative et son marchandage sur les marchés horticoles mondiaux lui ont fait atteindre des prix incroyables et une réputation solide.

Les botanistes ont ensuite commencé à en créer des versions hybrides, toutes plus décoratives et plus ‘osées’ les unes que les autres, et d’une rareté telle que la Hollande a connu des années de ‘tulipomanie’où certains spécimens avaient atteint le prix d’achat d’une maison! Le crash de valeur qui a suivi ramena un certain bon sens dans le marché de la tulipe, la Hollande demeurant malgré tout ‘l’autorité suprême’ en la matière.

La tulipe fait partie intégrale de l’histoire canadienne moderne depuis la deuxième guerre mondiale suite à l’implication des forces armées canadiennes dans la libération de la Hollande des mains des envahisseurs Allemands; la guerre terminée, et depuis 1953,  la princesse Juliana et la nation hollandaise ont exprimé leur reconnaissance aux Canadiens en leur faisant don de milliers de bulbes de tulipes, tradition qui se continue encore de nos jours; et chaque année depuis, pendant onze jours de mai, a lieu le Festival canadien de la tulipe qui se tient dans les jardins  du Parc des Commissaires où plus de 300,000 tulipes fleurissent simultanément sur les berges du pittoresque lac Dows; c’est le plus important festival du genre au monde! Le photographe de renommée internationale Malak Karsh est considéré comme l’initiateur de ce festival et il a immortalisé la tulipe par plusieurs de ses photos. La tulipe a été consacrée la fleur officielle de la ville d’Ottawa en 2001.

Pendant ce temps, tout près de chez nous à Vankleek Hill…          Mike Block et Sandra Bebbington-Block, ayant pris la décision de se re-localiser de St-Lazare, QC, se portaient acquéreurs d’une propriété historique de cinq acres au cœur même du village, ancienne maison de ferme en pierres avec grange, résidence de la famille Don Mahon. Leur rêve et leur défi à la fois était d’en convertir une partie du terrain et de la grange en centre agri-touristique : une plantation de tulipes. Ils devaient auparavant obtenir l’aval de la municipalité de Champlain à en modifier le zonage, ce qui fut fait.

L’idée leur est venue suite à un voyage en Hollande où de petites entreprises du genre sont familières dans le décor.  Un système d’auto-cueillette permettra aux visiteurs de cueillir et de former leur propre bouquet tout en s’offrant une belle promenade-santé parmi les rangées de tulipes multicolores, en famille ou entre ami(e)s, et de rapporter un peu de Hollande chacun chez soi!

Impossible de ne pas faire un parallèle avec le merveilleux film de Kevin Costner FIELD OF DREAMS: c’était le rêve de ce couple de nouveaux résidents, de nouveaux voisins, de futurs amis d’offrir du printemps à sa nouvelle communauté; ce sera bientôt le jour J et l’heure H, l’ouverture officielle déterminée par Mère Nature, probablement au début-mai.

Les visites sont sujettes à une réservation et l’accès au champ de tulipes sera de 10$ par adulte; les tulipes sont à 1$ la tige; une boutique pleine de ‘goodies’ offrira vases, pots ainsi que fleurs/bouquets pré-coupés; plus tard en saison, des bulbes seront également disponibles pour vos platebandes personnelles.

Puisque le temps de floraison de la tulipe ne dure qu’environ 3-4 semaines nous avons demandé à Mike et Sandra combien de jours de préparation et de planification ils doivent investir pour un résultat si éphémère,  s’ils prévoient que leur entreprise sera financièrement rentable dès le début et s’ils envisagent d’autres ‘rêves/projets’ pour meubler le reste de l’année; voici les commentaires qu’ils nous ont transmis :

‘Notre projet a nécessité beaucoup, beaucoup d’heures de recherche et par la suite, de planification, pendant plus d’une année en fait. Puisque nous continuons tous deux d’occuper notre propre emploi régulier, le peu de temps et d’énergie qui nous restaient étaient consacrés à préparer le succès de notre petite entreprise, notre petit rêve. Nous sommes très fiers des résultats et espérons qu’elle s’avérera profitable dès la première année, malgré d’importants investissements de mise en route. Sitôt la première saison d’affaires terminée, nous pourrons en évaluer la performance : notre charge de travail, la satisfaction-client, la rentabilité, les améliorations à apporter. Nous serons mieux en mesure à la suite de cette rétroaction de déterminer la suite des choses et possiblement l’expansion vers une autre variété de fleurs, qui sait?’

Merci Sandra et Mike; le RÉGIONAL souhaite que votre petite entreprise soit ‘florissante’, qu’elle devienne un signe permanent de printemps et  qu’elle apporte à notre communauté un peu des airs et des couleurs de Hollande!