le Lundi 28 novembre 2022
le Vendredi 25 mars 2022 14:30 Faits divers

C’EST LA SAISON DES…NIDS-DE-POULE!

Bienvenue printemps, magnifique printemps! Pluies d’avril, fleurs de mai, jonquilles, tulipes…On range son manteau d’hiver et sa tuque, on se débarrasse des pneus d’hiver, de sa ‘gratte’ à neige et de sa souffleuse jusqu’en novembre prochain peut-être… Par contre, chaque nouvelle saison vient avec ses inconvénients.

L’expression ‘nid-de-poule’peut sembler un peu bizarre si on la prend au sens littéral dans un contexte de sécurité routière; au sens figuré par contre et après une recherche sommaire, on peut sourire quant à la  provenance de cette expression. On dit qu’elle est née à l’époque où les revêtements de route n’existaient pas dans les milieux ruraux où poules, dindes, oies et autres oiseaux de basse-cour se promenaient librement; la circulation d’ânes, chevaux, carrioles, chariots, tracteurs sur les routes de terre causait des cratères que ces oiseaux s’empressaient d’occuper pour y faire leur ponte. ‘Cute’comme image n’est-ce pas? Plus ‘cute’ encore: si ces cratères se transforment en trous géants, on les surnomme alors ‘nids-d’autruche’!

Alors pourquoi appelle-t-on ces cratères ‘potholes’ en langue anglaise? Une autre recherche sommaire nous permet de découvrir que dans ces mêmes temps de vie rurale et de routes de terre, les potiers en quête de matériaux gratuits creusaient des trous dans ces routes pour en extraire l’argile du sous-sol et en faire des pots, vases, et autres items de poterie. ‘Cute’aussi, non?

Pas si ‘cute’, non, quand on réalise toutes les conséquences directes et indirectes dont ces ‘nids-de-poule/potholes’ sont la cause! Sans compter tous les gros maux et les ‘gros mots’ quand on en rencontre malencontreusement un sur son chemin…

Nos routes modernes sont très majoritairement construites d’un revêtement d’asphalte sur base de pierre concassée. Leur espérance de vie dépend de plusieurs facteurs, les plus importants étant la météo, le climat et le trafic de surface. Dès l’arrivée du printemps, les périodes de gel et de dégel sont fréquentes et c’est l’occasion de voir ces petites ‘cuties’ apparaître, s’élargir, se creuser, et rendre notre vie misérable; le ‘notre’ vie n’inclut pas seulement celle des automobilistes et des camionneurs, mais celle des cyclistes, motocyclistes, piétons, joggeurs, mamans à poussettes, joueurs de hockey-balle…

Le problème fondamental est créé par une brisure d’étanchéité à la surface de la route, qui lui donne un aspect de peau de crocodile; toutes les fissures de surface laissent pénétrer les eaux de fonte de neige et/ou de pluie et affaiblissent la compaction du sous-sol. Le poids de circulation de surface stresse le revêtement de surface qui se brise et cause ainsi des cratères dont l’ouverture s’élargit au fil des passages. Si, entretemps, il y a regel, ces eaux souterraines se transforment en glace, celle-ci prend de l’expansion (10%) et force le revêtement à bouger et se fracturer.

Comment les réparer (ou du moins comme on dit familièrement les ‘patcher’) en attendant une réparation plus définitive? On privilégie une solution d’enrobé à froid, une solution prête pour le colmatage instantané. Certaines municipalités ont même une machinerie spécialisée qui s’occupe de tout le processus, d’autres assignent cette tâche au personnel des travaux publics qui le font manuellement; les résultats varient et sont d’une durée imprévisible, sujets aux caprices de Mère Nature.

Des milliers d’automobiles subissent des dommages majeurs et coûteux causés par des nids-de-poule, les plus courants étant des pneus perforés, des roues pliées ou tordues, un désalignement de roues, des dommages à la suspension et même au châssis lui-même. Certains automobilistes outrés décident de plus en plus de poursuivre la municipalité coupable de négligence pour leurs frais de réparation. Plusieurs municipalités ont, de leur côté, établi une ligne téléphonique spécifique pour rapporter les cas de nids-de-poule et prennent la chose très au sérieux.

Il est presque devenu tradition pour les journaux nationaux ou régionaux et à leurs caricaturistes de tenir un concours annuel de ‘nids-de-poule’ : le plus gros, le plus profond, la forme la plus originale,…ou de suggérer une utilisation particulièrement comique ou un peu débile à un nid-de-poule : seau à champagne, bac à fleurs, baignoire à toutous, pêche à la ligne…

Voici quelques numéros de téléphone/contact utiles pour service de voirie : Comtés unis de Prescott-Russell 613-675-4666, ville de Hawkesbury 613-632-0106, municipalité de Hawkesbury-Est 613-674-2143, municipalité de Champlain 613-678-3003, municipalité d’Alfred-Plantagenet 613-673-4797, municipalité La Nation 613-524-2932, village de Grenville 819-242-2146, municipalité de Grenville-sur-la-Rouge 819-242-8762.

À quand la disparition de ces cauchemars de nids-de-poule? Quand les poules auront des dents! Bon printemps quand même!