le Vendredi 9 Décembre 2022
le Jeudi 3 mars 2022 15:30 Municipal

Mesures d’urgence à Saint-André-d’Argenteuil : retour sur la situation

Lors du weekend du 18 au 20 février dernier, pour la première fois depuis les inondations de 2019, la municipalité a déclenché les mesures d’urgence. Le Journal s’est entretenu avec le maire, Stephen Matthews, pour faire un retour sur cette crise ayant provoqué une importante coupure d’eau potable.

« On n’a pas dormi beaucoup dans les derniers jours, mais ça fait du bien de régler un problème qui traîne depuis longtemps », raconte Stephen Matthews, maire de Saint-André-d’Argenteuil depuis novembre 2021.

Tout a commencé le vendredi 18 février dernier. Même si certaines fuites avaient récemment été colmatées, la municipalité s’est rendu compte que le manque de neige avait causé un gel plus profond que l’hiver précédent, provoquant de nouvelles fuites dans son réseau d’aqueduc.

Initialement, la municipalité a prévenu les citoyens que l’eau potable serait coupée de 22h à 6h, de vendredi à dimanche. En revanche, la fuite s’est avérée plus importante que prévu, la consommation moyenne est normalement de 660 mètres cubes (m3) par jour, alors qu’au pire de la crise, elle atteignait les 1080m3 avant que l’eau soit coupée vendredi soir.

Pour éviter une situation comme celle de juin dernier, où le réservoir de la municipalité s’est retrouvé complètement vide, des décisions rapides ont dû être prises, notamment le déclenchement des mesures d’urgence et l’annonce de la coupure de l’eau potable pour les 72 heures du weekend et non uniquement de nuit.

Mesures d’urgence

Questionné pour éclaircir ce concept, Stephen Matthews indique que ces mesures servent justement à pouvoir agir rapidement.

« C’est pour pouvoir prendre des décisions rapides sans avoir affaire au conseil [municipal], ou pouvoir faire des actions comme un pompier qui ferait une tâche d’employé de la ville sans recevoir ensuite un grief », explique-t-il.

Ainsi, une fois cela déclenché,  la municipalité a ensuite entamé une importante partie de cherche et trouve pour pouvoir identifier la fuite pour la réparer et mettre fin à la crise.

« On savait qu’elle était dans le secteur de la 327, mais ça nous laissait un secteur de 4km à parcourir. On a donc augmenté la pression d’eau pour voir où l’eau allait remonter et on l’a finalement trouvée, près d’une résidence, à moins de 2m d’une ouverture d’eau », raconte le maire, en ajoutant que les travaux ont finalement pu être faits en 55 heures plutôt que 72, et ce, même si ce type de travaux est beaucoup plus complexe à faire en hiver à cause du ‘bon six pouces’ de gel avec lequel il fallait travailler.

En plus de la principale fuite, « 3-4 autres » ont pu être identifiées et colmatées durant les travaux. Si bien qu’après avoir atteint une consommation d’eau de 1080m3 par jour, la consommation d’eau est maintenant rendue en dessous de la moyenne de 660m3, se situant maintenant à 550m3. Ce qui permet maintenant au réservoir d’être bien mieux approvisionné.

Pour la suite?

Questionné à savoir si les problèmes d’eau potable sont réglés pour de bon dans sa ville, le maire Stephen Matthews répond simplement « I hope». C’est que lorsqu’il s’est présenté comme maire en 2021, il savait très bien que cela représentait un enjeu majeur pour la municipalité, voire même « la première chose à laquelle il devait s’attaquer ». Toutefois, il est conscient que bien souvent, ce type d’enjeu ne se règle pas en un weekend.

« C’est sûr qu’on n’est pas à l’abri de ça, dans la plupart des municipalités comme la nôtre, le système d’aqueduc n’est pas nécessairement neuf. On planifie donc de changer des tuyaux et des bornes cet été, en plus d’installer des compteurs avec des puces intelligentes pour pouvoir être prévenu plus rapidement si un problème réapparait », indique le maire, qui parle aussi de construire un puits d’urgence, même s’il ajoute que ce genre de projet nécessite un partenariat avec le ministère de l’Environnement et peut donc prendre des années à se réaliser.

Bref, en attendant de pouvoir s’attaquer aux problèmes d’eau de la municipalité cet été, le maire tient d’abord à remercier son « voisin » pour toute l’entraide qui a émané de la crise.

« Le maire de Lachute [Bernard Bigras-Denis] nous a tout de suite mis en contact avec Ice River Springs pour nous approvisionner en eau potable. Il y a aussi la piscine de Lachute qui a ouvert ses douches à nos citoyens, même chose pour le Gym Lachute [dont le propriétaire est justement l’ancien maire Marc-Olivier Labelle] », conclut le maire de Saint-André-d’Argenteuil, Stephen Matthews, reconnaissant du support reçu et du travail accompli lors de ce weekend de février.