le Mercredi 7 Décembre 2022
le Vendredi 25 février 2022 9:00 Société

La Banque alimentaire Alfred travaille à satisfaire les besoins de sa clientèle pendant la période difficile de la COVID-19

Si la Banque Alimentaire Alfred a pu rencontrer l’essentiel des besoins de leur clientèle, la COVID-19 a compliqué la vie des bénévoles. Madame Diane Côté, bénévole depuis six ans à la banque, a remarqué un accroissement de la clientèle et de leurs besoins depuis le début de la pandémie. Cette augmentation des besoins est signalée par toutes les banques alimentaires de l’est de l’Ontario. Il y a un accroissement des besoins dans la région due à l’inflation et à la précarité de la situation financière. De plus, les banques témoignent d’un autre phénomène, le prix élevé du logement ailleurs en Ontario pousse plusieurs personnes à s’installer dans notre région afin de réduire leurs dépenses. Cette situation a amené les centres alimentaires de la région de Prescott-Russell à examiner de près les demandes et de mettre la priorité sur les plus nécessiteux.

À l’échelle de la province, plusieurs banques alimentaires peineront à satisfaire les besoins qui sont à la hausse. À Toronto, Daily Bread, qui est la plus importante banque alimentaire du pays, prévoit un record de demandes pour le mois de février. Le président-directeur général de Daily Bread, Neil Hetherington projette 141 000 visites de clients pour le mois de février, une augmentation dramatique des 55 000 visites avant la pandémie. De nouveaux visages fréquentent les banques alimentaires dans les grands centres. Certains, malgré leurs emplois à temps plein, ne parviennent pas à maintenir leur niveau de vie. Souvent, les augmentations du revenu ne suffisent pas à contrer les augmentations du loyer, de l’essence et des aliments. Pour les gens du secteur des services qui ont été licenciés en janvier lors du dernier confinement, leurs économies avaient déjà disparu lors des autres mesures sanitaires. Dans bien des cas, la seule dépense qui n’est pas fixe est celle de l’alimentation. Les gens vont se priver de nourriture plutôt que perdre leur logement.

À Alfred, la COVID-19 a eu plusieurs effets directs sur la banque alimentaire. Les bénévoles demandent à leur clientèle de fixer des rendez-vous les jours de distributions afin de limiter le nombre de personnes rassemblées à un moment donné. Les clients ont des rendez-vous tous les quarts d’heure et la distribution se fait à la porte de la banque. Toutefois, le défi le plus important pour la banque est la fermeture de la Friperie Kasi 9 due aux mesures sanitaires. La friperie étant la principale source de financement de la banque alimentaire, de ce fait la banque est de plus en plus dépendante des dons de nourriture et d’argent.

Depuis l’allègement des mesures sanitaires, les Friperies de la région sont maintenant ouvertes et elles acceptent vos dons. Si vous avez besoin des services de la Banque alimentaire Alfred, vous pouvez les contacter soit par courriel ou par téléphone. En revanche, si vous voulez faire un don à la banque, ou à toutes autres banques alimentaires, ce serait toujours grandement apprécié.

Adresse courriel : banque.alimentaire.alfred@gmail.com

Téléphone : 613-679-4269