le Dimanche 4 Décembre 2022
le Lundi 17 janvier 2022 15:45 Municipal

Lachute veut investir 23 M$ en 2022

Après avoir adopté son budget, le conseil municipal lachutois a adopté son Plan triennal d’immobilisation (PTI) 2022-2023-2024 lors de la même séance du 20 décembre dernier. Celui-ci se chiffre à plus de 60 M$ dont plus de 23 M$ sont prévus pour 2022, ce qui inclut plusieurs millions en vue du développement du nouveau quartier de Lorraine.

Parmi les dépenses prévues cette année, 4,16 M$ seront réservés à des infrastructures urbaines. On prévoit ainsi compléter les travaux en lien avec le cours d’eau Urbain mais aussi faire les infrastructures en lien avec le prolongement de l’avenue de Lorraine. Une somme de 3,5 M$ est aussi prévue pour prolonger l’avenue Barron jusqu’au prolongement à venir du boulevard Cristini, dans le secteur du nouveau quartier de Lorraine.

Une somme de 1,48 M$ est prévue pour l’aménagement d’un nouveau feu de circulation au coin des rues Principale et Hamford tandis que 3,2 M$ seront investis pour l’aménagement des infrastructures souterraines dans le parc industriel Synercité. Finalement, une somme de 4,1 M$ est prévue en investissements pour la nouvelle bibliothèque municipale.

La Ville a par ailleurs indiqué vouloir investir 1,2 M$ dans les espaces verts et bleus sur son territoire en 2022. Dans une séance extraordinaire du conseil municipal tenue immédiatement après celle concernant le budget et le PTI, il a été résolu de procéder à un échange de terrains avec Cascades Groupe Tissu: la ville va céder un terrain sur lequel s’élevait autrefois l’église St-Julien et que l’entreprise utilise déjà pour stationner des remorques. En échange, Lachute va mettre la main sur un terrain bordant la rivière du Nord, au sud de la rue Millway et sur la rive opposée à l’usine Cascades. Le maire Bernard Bigras-Denis a annoncé du même souffle l’aménagement de sentiers multifonctionnels sur ce site.

Des 60 M$ d’investissements prévus au cours des trois prochaines années, 63,5% sera à la charge de la ville, le reste venant de subventions ou de contributions du milieu privé.