le Mardi 29 novembre 2022
le Jeudi 13 janvier 2022 15:45 Municipal

Les citoyens en auront plus pour leur argent

Comme nous le rapportions dans notre édition du 2 décembre dernier, la MRC d’Argenteuil a adopté un budget de 16 374 177$ le 24 novembre dernier. Malgré une hausse de près de 3 M$ par rapport à l’an dernier, qui se traduit par une hausse moyenne des quotes-parts des municipalités de 4,19%, les citoyens devraient mathématiquement payer moins pour les services rendus par l’organisme municipal.

Comme souligné dans notre texte du 2 décembre, le budget de la MRC inclut celui de l’organisme Fibre Argenteuil qui s’élève à tout près de 4 M$ en 2022 et n’est pas affecté par les quotes-parts ou par les activités régulières de la MRC. Dans les faits, ce sont donc environ 12,3 M$ qui pourront être utilisés par la MRC d’Argenteuil.

«C’est un défi quand on a des élections en novembre car la loi nous oblige à adopter nos prévisions budgétaires avant le quatrième mercredi de novembre. Les maires ont eu très peu de temps pour préparer ce budget», confirme le directeur général de la MRC, Marc Carrière.

«Ce fut une année exceptionnelle avec l’IPC qui a augmenté de près de 5,1%, renchérit le préfet de la MRC et maire de Gore, Scott Pearce. La fourniture de certains services dans les municipalités a aussi beaucoup augmenté en raison du coût de la main-d’oeuvre. Ensemble, on a trouvé une solution pour avoir un budget qui répond bien aux besoins des neuf municipalités de la MRC.»

Quotes-parts: une baisse malgré la hausse

Pour financer ce budget, la majorité des entrées d’argent de la MRC provient de subventions gouvernementales diverses, le reste venant des quotes-parts versées par les neuf municipalités membres. Cette année, la hausse de ces quotes-parts est de 4,19% en moyenne par municipalité.

«La différence entre chacune des municipalités s’explique par la variation des rôles fonciers qui est différente d’une municipalité à l’autre, explique Marc Carrière. Les maires voulaient adopter un budget dont la hausse moyenne des quotes-parts serait inférieure à l’IPC dans la grande région de Montréal qui était de 5,1% en octobre et de 5,3% en novembre.»

Or, la part du budget de la MRC qui est payée grâce aux quotes-parts a baissé de près de 4% par rapport à l’an dernier malgré la hausse des dépenses. Cette année, 37,8% du budget de la MRC est payé grâce à ces quotes-parts, la plus faible proportion depuis 2017 au moins. Une hausse des subventions gouvernementales explique pourquoi celles-ci ont vu leur importance diminuer dans le budget malgré la hausse des dépenses.

Qui plus est, pour les citoyens, la hausse de la valeur foncière dans la MRC d’Argenteuil fait en sorte qu’ils contribueront mathématiquement moins à la quote-part de leur municipalité. En 2022, les citoyens d’Argenteuil paieront en moyenne 9,21¢ par 100$ d’évaluation pour la quote-part de leur municipalité, la plus faible moyenne depuis 2015. Pour 2022, on indique que la richesse foncière de la MRC s’élèvera à 5,2 milliards de dollars, une hausse de plus de 400 M$ par rapport à l’an dernier, du jamais vu depuis le début du millénaire.

«Toutes proportions gardées, la charge fiscale de nos municipalités, bien que le budget augmente, est réduite en raison des contributions plus importantes des gouvernements dans plusieurs dossiers», confirme Marc Carrière. Ce dernier s’attend à ce que les MRC de la province reçoivent de plus en plus de responsabilités de la part du gouvernement provincial au cours des prochaines années, ce qui entraînera invariablement une hausse des budgets mais aussi des contributions gouvernementales.

Dépenses

En comparant le budget de 2022 avec celui de 2021, on constate une hausse d’environ 1,6 M$ des dépenses, si on exclut celles attachées à Fibre Argenteuil. Parmi les nouvelles dépenses, on notera un montant de 250 000$, provenant d’une subvention gouvernementale, pour l’embauche d’une personne ressource en développement économique.

La MRC recevra également du gouvernement un peu plus d’un million de dollars d’ici 2024 pour l’établissement d’un fonds de vitalisation. Des sommes en lien avec ce projet seront donc perçues en 2022. Des montants pour un fonds en lien avec la Covid-19 seront également reçus. On notera aussi des subventions pour un projet en lien avec l’agriculture communautaire.

Parmi les autres dossiers importants sur lesquels se penchera la MRC au cours de la prochaine année, il y a bien sûr le dossier d’Internet haute vitesse. Bien que l’OBNL Fibre Argenteuil s’occupe du déploiement du réseau de fibre optique qui appartient à la MRC, cette dernière partagera certaines ressources avec l’organisme pour faire avancer le projet. La mise en place du Plan régional des milieux hydriques et humides, adopté en septembre dernier, sera aussi à surveiller.

Finalement, l’enjeu de l’habitation, que ce soit avec l’Office régional d’habitation d’Argenteuil créé en janvier dernier ou encore le logement abordable, verra aussi des développements en 2022.