le Jeudi 8 Décembre 2022
le Lundi 1 novembre 2021 16:55 Municipal

Candidate au district 4 de Brownsburg-Chatham: Martine Renaud veut travailler pour son district et la ville

La candidate Martine Renaud se présente dans le district 4 de Brownsburg-Chatham. Ayant fait ses armes en politique scolaire, elle est aussi bien au fait des rouages du monde municipal.

Native d’Argenteuil, celle qui est directrice à l’urbanisme et à l’environnement dans la municipalité voisine de Wentworth n’en est pas à sa première expérience politique. De 2007 à 2020, elle a été commissaire scolaire à la défunte Commission scolaire de la Rivière-du-Nord.

«J’ai adoré faire de la politique [scolaire], admet-elle. Ça faisait plusieurs fois que l’on me demandait de me présenter au niveau municipal mais j’avais décidé de rester au scolaire car c’était ma passion. Avec l’abolition des commissions scolaires, la politique me manquait.»

Elle dit que la politique locale l’interpèle beaucoup. «J’aime l’implication locale: les municipalités ont beaucoup de pouvoir mais ça prend une vision, explique-t-elle. Ce que je voyais de l’extérieur [du conseil municipal sortant] et ce que je sais qui est possible de faire, c’est différent. C’est triste de voir la ville passer dans les médias pour les mauvaises raisons.»

Faire connaître la ville aux citoyens

Pour le district 4, qui englobe la portion du centre-ville de Brownsburg-Chatham située à l’ouest de la rivière de l’Ouest, madame Renaud veut notamment faire la promotion de ses attraits si elle est élue. Elle cite entre autres le sentier multifonctionnel qui forme une boucle reliant la rivière de l’Ouest, un secteur résidentiel et une portion en milieu naturel, un sentier que les citoyens ne connaissent pas assez.

«Ça fait longtemps que la ville n’en parle plus, lance-t-elle. On a de beaux attraits, que ce soit dans mon district ou ailleurs dans la municipalité: combien de personnes ne savent pas que comme citoyen, on peut accéder gratuitement à la plage du camping? Il y a plein de choses comme ça qui ne sont pas dites, qui ne sont pas nommées, qui sont méconnues. C’est dommage car ce sont des attraits pour attirer des familles.»

Elle se demande s’il n’y a justement pas quelque chose à améliorer au niveau des communications, et pas seulement pour faire connaître les attraits de la ville aux citoyens. «Je veux que les citoyens se sentent écoutés. J’espère faire une différence, dit-elle. On est élu pour un district mais on est là pour toute la ville. Il faut prendre les bonnes décisions pour le bien commun.»

Des problématiques

Martine Renaud ajoute que si elle est élue, elle voudra s’attaquer à certaines problématiques vécues dans son district. Elle mentionne la circulation à la sortie des classes à l’école Bouchard où les automobilistes ne respectent pas nécessairement la signalisation des autobus scolaires. «Je veux m’assurer que la Sûreté du Québec fasse une vigie une fois de temps en temps, explique-t-elle. Il ne faut pas attendre qu’il y ait un mort.»

Toujours au niveau de la circulation, la candidate souligne que de nombreux citoyens profitent du fait que Brownsburg-Chatham est sillone par des sentiers de motoneiges et de VTT. Or, pour se rendre à ces sentiers, ces conducteurs doivent emprunter des chemins publics et certains d’entre eux font preuve d’un manque de civisme pour le voisinage. «Quand on a des aires de stationnement aménagées, ça aide à empêcher les conflits entre les usagers et le voisinage, explique-t-elle. Il y a un partage à faire, il faut que les gens soient tolérants.»

Évidemment, le dossier de la Place du citoyen est un enjeu important de cette campagne municipale. Madame Renaud indique que sur papier, ce projet est excellent mais qu’il ne doit pas être réalisé à n’importe quel prix.

«Je pense qu’ils ont pris la bonne décision de rejeter la seule soumission qu’ils ont reçue pour l’appel d’offres, croit-elle. Ça ne veut pas dire qu’il faut écarter le projet au complet. Il y a un besoin pour quelque chose du genre dans Brownsburg.»

La candidate indique se présenter comme indépendante et être prête à travailler avec n’importe quel autre candidat qui sera élu le 7 novembre prochain.