le Lundi 5 Décembre 2022
le Mardi 12 octobre 2021 8:29 Municipal

Candidat au district 6 de Lachute: Denis Laberge veut faire une différence

Celui qui a été propriétaire pendant 21 ans du Dépanneur T-O de Lachute, Denis Laberge, fait le saut en politique municipale. Celui-ci se présente comme conseiller municipal dans le district 6 lachutois avec comme objectif de faire une différence.

Denis «T-O» Laberge (c’est le nom qui apparaîtra sur les bulletins de vote) indique avoir maintenant du temps à se consacrer à la collectivité maintenant qu’il est à la retraite. L’homme de 62 ans, qui a travaillé 22 ans dans l’industrie forestière avant de devenir homme d’affaires, veut contribuer à l’épanouissement de Lachute.

«J’ai vu grandir la ville pendant la vingtaine d’années où j’ai été propriétaire du dépanneur, dit-il. Je veux maintenant m’impliquer dans son développement pour qu’il soit fait de façon responsable. Je veux être les yeux et les oreilles des citoyens à la table de prises de décisions.»

Candidat indépendant, il affirme ne pas aimer l’idée d’un parti au niveau municipal. «Ce ne sont pas des décisions personnelles que tu prends en tant que conseiller mais celles du parti. Je n’aime pas cette ligne-là», lance-t-il.

Évidemment, le candidat n’a pas manqué de critiquer le travail du conseiller sortant, Hugo Lajoie, qui se représente justement au sein d’un parti politique, Équipe Vision Lachute. «Il n’est pas ben, ben présent. Il travaille en dehors de la ville et n’est pas accessible autant que je pourrais l’être», prétend-t-il.

Monsieur Laberge l’admet: il ne connaît pas vraiment le monde municipal. Il concède que son expérience en politique municipale se résume à écouter les séances du conseil lachutois sur les ondes de la TVC d’Argenteuil mais qu’il est prêt à débuter quelque part.

«Je n’ai aucune expérience municipale, avoue-t-il candidement. Mais je vais être à l’écoute des citoyens et je vais travailler pour eux, avec les ressources que la ville offre. Si les autres conseillers ont appris, je devrais être capable d’apprendre aussi.»

Son cheval de bataille pour cette campagne sera le développement de Lachute et plus particulièrement de son secteur, qui englobe le quartier Ayersville. «Il y a des places dans le quartier que ça fait pitié, dit-il. Il faut rajeunir le quartier mais c’est dur à expliquer car ce sont des citoyens qui m’ont demandé de me présenter.»

Selon le candidat, il faut que le développement de la ville se  fasse de manière responsable. «Il y a des changements dans la ville mais est-ce pour son bien-être ou pour celui de spéculateurs?, illustre-t-il. Il faut que la ville attire des industries et emmène du travail. Mon opinion peut faire une différence.»

«Je ne sais pas vraiment dans quoi je m’embarque mais je sais que je vais donner le temps nécessaire pour exercer mes fonctions correctement», conclut-il.